Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nokia : la fusion avec Alcatel-Lucent provoque des suppressions d'emplois





Le 6 Avril 2016, par

La fusion avec Alcatel-Lucent va provoquer une casse sociale chez Nokia. Le géant finlandais des télécoms va procéder à des coupes claires dans ses effectifs.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Et ces destructions d'emplois vont concerner une trentaine de pays. En France, une source syndicale a évoqué 400 postes supprimés. La Finlande sera particulièrement touchée avec 1 300 emplois, ce qui représente 20% des effectifs de Nokia dans le pays. Le groupe n'a pas, en revanche, précisé le volume des réductions d'emplois partout ailleurs.

Il s'agit pour Nokia de se séparer des doublons dans les secteurs où il en existe, « comme la recherche et le développement, les structures régionales et les services de vente de même que les fonctions d'encadrement ». Toutefois, l'entreprise pourrait créer des postes sur les sites d'Alcatel-Lucent en recherche & développement… là même où le groupe prévoit d'en supprimer ! 

Nokia pourrait compenser les quelque 400 postes supprimés par 337 créations en R&D, alors que la société s'était engagée à l'embauche de 500 ingénieurs R&D en France. Nokia espère réaliser des économies de l'ordre de 900 millions d'euros par an à compter de 2018. Pour rester compétitif dans ses domaines d'activité, l'entreprise joue donc la carte du dégraissage, mais laisser filer la matière grise est-il la meilleure solution ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : nokia

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook