Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nouveau pas dans la fusion entre TF1 et M6





Le 12 Juillet 2021, par François Lapierre

L'accord de fusion entre TF1 et M6 a été finalisé par les groupes Bouygues et RTL. C'est un nouveau pas qui aboutira à la naissance d'un géant français des médias et de la publicité. Mais il faudra au préalable réussir le parcours d'obstacles des régulateurs de la concurrence.


L'accord de fusion approuvé par les instances du personnel

Les instances représentatives du personnel des groupes Bouygues (qui détient TF1) et de RTL Group (qui possède M6) ont approuvé l'accord de fusion des deux groupes audiovisuels. L'opération sera effective fin 2022 : la première et la troisième chaîne françaises cumulera plus de 30% d'audience devant France Télévisions, et surtout la nouvelle entité représentera les trois quarts du marché publicitaire sur ce média. Un poids lourd qui risque d'écraser la concurrence en France, mais qui est justifié par les deux groupes par la nécessité de créer un champion tricolore de la télévision face aux géants internationaux d'internet.

Mais avant de convoler en justes noces, TF1 et M6 devront obtenir les feux verts du CSA et surtout de l'Autorité de la concurrence : l'instance s'interroge tout particulièrement sur la position dominante des deux chaînes sur le marché de la publicité télévisuelle. Un « test de marché » sera réalisé à la rentrée, a annoncé Isabelle de Silva, la présidente de l'Autorité.

Course d'obstacles

Le régulateur a l'intention de mesurer précisément les conséquences de la cette fusion, en matière publicitaire d'une part, mais aussi sur les droits d'acquisition et de production des programmes audiovisuels et sportifs. Pour satisfaire les exigences de l'Autorité, les deux groupes devront peut-être faire des compromis et céder des chaînes à la concurrence. Autant dire que l'avis de mariage est encore loin d'être publié.

Le groupe Bouygues a accepté de verser 641 millions d'euros à RTL Group, propriété de Bertelsmann, pour s'emparer de M6 alors que plusieurs prétendants avaient frappé à la porte, dont l'insatiable groupe Vivendi. Si la fusion parvient à son terme, c'est Nicolas de Tavernost, le patron de M6, qui deviendra PDG de la nouvelle entité. Gilles Pélisson, le PDG de TF1, deviendra le directeur général adjoint de Bouygues pour les médias.



Tags : télévision

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook