Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nouveau plan social chez Lagardère Active





Le 9 Mars 2016, par

Les activités presse du groupe Lagardère vont se rétrécir un peu plus. Un nouveau plan de départs volontaires a été annoncé pour 2016, au terme duquel 220 postes seront supprimés.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Ce plan touchera les magazines du groupe, ainsi que la régie publicitaire. Les effectifs de cette activité passeront de 3 500 personnes, à 3 000 employés environ. La presse traditionnelle représente 40% du chiffre d'affaires de Lagardère Active, contre 60% pour les activités audiovisuelles.

En 2015, les revenus du groupe ont atteint les 963 millions d'euros, un chiffre en progression par rapport à 2014, grâce à l'acquisition de Boomerang, une société espagnole de production audiovisuelle. La rentabilité de l'entreprise a également progressé même si les résultats issus des magazines ont baissé.

La presse magazine est un secteur en crise en général, et chez Lagardère Active en particulier : depuis 2012, la société taille dans les effectifs de cette branche. À l'époque, les effectifs étaient de 4 300 personnes. L'entreprise a aussi cédé une dizaine de titres aux plus offrants, en versant en plus des millions d'euros aux repreneurs pour financer les départs.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : presse

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook