Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nouveau retard pour l'EPR de Flamanville





Le 13 Janvier 2022, par François Lapierre

Alors que le gouvernement a annoncé de nouveaux investissements dans le nucléaire, ce n'est pas un bon signal : l'EPR de Flamanville connaît un nouveau retard, qui va se concrétiser par des coûts supplémentaires pour EDF.


L'objectif repoussé à 2023

Il est décidément bien compliqué d'achever les travaux de l'EPR de Flamanville, dans la Manche. Le réacteur nucléaire de dernière génération enregistre ainsi un nouveau retard : « la date de chargement du combustible est décalée de fin 2022 au second trimestre 2023 », a annoncé EDF. Qui ajoute que l'estimation du coût à terminaison passe de 12,4 milliards d'euros, à 12,7 milliards. Un surcoût qui multiplie par pratiquement quatre le devis initial.

Les travaux de l'EPR ont débuté en décembre 2007, avec une date de mise en service programmée en 2012. Comme on le voit, EDF est loin du compte avec dix ans de retard sur le calendrier prévu… Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique avait prévenu les esprits cette semaine, en expliquant que « ce sera difficile de tenir fin 2022 ». Des problèmes de soudure sont notamment pointés du doigt pour cet énième retard.

Du pain sur la planche

EDF indique que ce nouveau calendrier reflète l'état d'avancement des opérations ainsi que la préparation du démarrage, « dans un contexte industriel rendu plus difficile par la pandémie ». L'entreprise doit procéder à des opérations complexes avant la mise en service proprement dite : de nouveaux essais, des autorisations administratives, des finitions, et surtout la remise à niveau des soudures.

Trois EPR sont déjà en fonctionnement dans le monde : deux en Chine, un en Finlande. Mais ce nouveau report est un caillou dans la chaussure du gouvernement, qui prévoit un nouveau programme de construction de réacteurs nucléaires. L'exécutif a ainsi l'intention de mettre en service, à l'horizon 2035-2037, de nouveaux EPR améliorés.



Tags : nucléaire

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook