Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nouveaux sommets pour le commerce électronique en France





Le 9 Février 2024, par François Lapierre

Le commerce électronique en France a franchi un cap impressionnant l'an dernier, les Français ayant dépensé 160 milliards d'euros sur Internet, ce qui marque une augmentation de plus de 10% par rapport à 2022.


Forte croissance dans un marché compliqué

Cette progression, annoncée par la Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance (Fevad) est principalement attribuée à l'engouement pour les voyages et les loisirs. Ces dépenses record succèdent à celles de 2022, où le e-commerce avait déjà réalisé un bond significatif avec 144,7 milliards d'euros de ventes. Le nombre de transactions en ligne a lui aussi connu une hausse, avec une augmentation de 5%, portant la moyenne annuelle à 60 commandes par internaute, pour un total de 4.000 euros dépensés.

Le secteur des services, notamment les voyages et les loisirs, a été le principal moteur de cette croissance, enregistrant une hausse spectaculaire de 20% par rapport à 2022. Ces domaines, qualifiés de « bouffée d'oxygène » pour les Français par Marc Lolivier, délégué général de la Fevad, se positionnent désormais en tête des secteurs du e-commerce en termes de nombre de clients. 

Cependant, ce tableau positif n'est pas uniforme. Les ventes de produits physiques sur internet ont légèrement reculé, affichant une baisse globale de 1,8%. Tous les secteurs sont touchés par ce repli, à l'exception notable de la beauté et des produits de grande consommation alimentaire, qui voient leurs chiffres d'affaires augmenter respectivement de 5% et 11%.

Avenir numérique

L'habillement, les produits techniques et électroménagers ainsi que le mobilier et la décoration sont les principaux secteurs affectés, avec des baisses de chiffre d'affaires significatives. Par ailleurs, les segments où la seconde main est prédominante font face à des diminutions de volumes. Quant aux places de marché, elles maintiennent globalement leur niveau d'activité, malgré une légère contraction de 1% par rapport à l'année précédente, mais affichent une croissance de 29% depuis 2019.

Cette évolution du commerce en ligne en France reflète une tendance à la diversification des habitudes de consommation et une adaptation continue des secteurs face aux nouvelles préférences des consommateurs. Alors que les services en ligne, surtout dans les domaines du voyage et des loisirs, connaissent un véritable essor, les secteurs traditionnels du e-commerce doivent se réinventer pour répondre aux attentes changeantes, notamment avec la montée en puissance de l'offre de seconde main. 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook