Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nouvel accord international pour plafonner les prix des produits pétroliers russes





Le 6 Février 2023, par François Lapierre

Front uni contre la Russie : l'Union européenne, les pays du G7 ainsi que l'Australie ont convenu d'un plafond sur le prix des produits pétroliers russes transportés par bateau.


Limites sur les prix des produits pétroliers russes

Priver la Russie des moyens de faire la guerre à l'Ukraine : c'est l'objectif poursuivi par les États membres de l'Union européenne, qui sont parvenus en fin de semaine dernière à un accord pour plafonner le prix des produits pétroliers russes qui sont transportés par bateau. Un accord souscrit dans la foulée par les membres du G7 (États-Unis, Royaume-Uni, Canada, Japon) et l'Australie. Ce plafond devrait être mis en œuvre ce dimanche.

Dans le détail, les produits peu raffinés comme le mazout sont plafonnés à 45 dollars le baril, tandis que le baril pour des produits comme le diesel ne pourra pas être vendu plus cher que 100 dollars. Par ailleurs, les pays signataires s'engagent à ne pas fournir de services qui permettent le transport maritime, comme l'assurance.

Empêcher la Russie de financer la guerre à l'Ukraine

Il s'agit de « prix équilibrés », assurent des diplomates, qui permettent de réduire les revenus pour la Russie qui s'en sert pour financer sa guerre en Ukraine. Ils garantissent aussi aux pays tiers l'accès à ces produits pétroliers. La Commission européenne devait en effet assurer un certain équilibre : d'un côté, assécher les capacités de la Russie de continuer à financer la guerre ; de l'autre, assurer la stabilité du marché global de l'énergie, comme l'a rappelé la présidente Ursula von der Layen. 

« Nous devons continuer à priver la Russie des moyens de faire la guerre à l’Ukraine », a-t-elle encore martelé, même si plusieurs pays (dont la Pologne) réclamaient un plafond encore plus bas. C'est ce dimanche qu'une autre mesure a été mise en œuvre, celle de l'embargo européen sur les produits raffinés provenant de Russie et exportés par voie maritime. Un blocage qui vise à empêcher le pays de vendre ce type de produits au prix du marché. 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook