Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nouvelle amende européenne contre Qualcomm





Le 18 Juillet 2019, par La rédaction

Bruxelles inflige une amende à Qualcomm, le géant américain des semi-conducteurs qui fournit une bonne partie de l'industrie avec ses processeurs.


La Commission européenne met Qualcomm à l'amende : l'entreprise devra verser 242 millions d'euros (l'équivalent de 1,27% du chiffre d'affaires de la société l'an dernier), suite à une enquête ouverte en 2015. Margrethe Vestager, la commissaire européenne en charge de la concurrence, reproche à Qualcomm des pratiques anti-concurrentielles visant à supprimer des concurrents du marché des semi-conducteurs. En l'occurrence, de 2009 à 2011, le groupe américain a vendu ses produits à des prix moins élevés que leur coût de production, occasionnant de grandes difficultés pour les entreprises concurrentes qui ont été dans l'impossibilité de suivre ou de faire mieux que Qualcomm.

Dans le détail, ce sont notamment les « chipsets de bande de base » qui ont été dans la ligne de mire des enquêteurs de la Commission européenne. Ces composants sont essentiels aux smartphones pour se connecter aux réseaux cellulaires, pour passer des coups de fil tout comme pour utiliser les données. En vendant ces puces moins chères que leur coût réel, Qualcomm a ainsi pu se débarrasser de son concurrent britannique Icera, qui est la propriété de Nvidia depuis 2011.

La commissaire a expliqué que ce comportement stratégique de Qualcomm a « empêché la concurrence et l’innovation sur ce marché et a limité le choix offert aux consommateurs dans un secteur où la demande et le potentiel de technologies innovantes sont énormes ». Ce n'est pas la première fois que l'entreprise est dans le collimateur de Bruxelles. L'an dernier, elle avait dû débourser près d'un milliard d'euros pour des pratiques là aussi anti-concurrentielles liées cette fois à Apple.



Tags : Qualcomm

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook