Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nouvelles aides pour les cafés, les restaurants et les discothèques





Le 30 Novembre 2020, par La rédaction

Les cafés, les restaurants et les discothèques devront attendre le 20 janvier avant de rouvrir, contrairement aux commerces de nombreux autres secteurs qui ont pu accueillir de nouveau du public samedi dernier. Le gouvernement a prévu de nouvelles aides.


Fonds de solidarité pour les gérants

Dans les secteurs des cafés, de la restauration et de l'hôtellerie, les gérants qui n'ont pas eu d'autre choix que de prendre un autre travail vont pouvoir bénéficier du fonds de solidarité pour leur entreprise. C'est le résultat du « dialogue constructif » entre le ministère de l'Économie et les organisations professionnelles (UMIH, GNI, SNRT, Snarr et GNC), qui se félicitent « des mesures fortes annoncées pour soutenir l’ensemble des entreprises du secteur en difficulté ». L'accès au fonds de solidarité est particulièrement important pour les restaurateurs et les gérants de discothèques, dont les établissements sont fermés depuis de nombreuses semaines.

Les entreprises qui ont été fermées administrativement peuvent recourir à une aide qui peut se monter jusqu'à 10.000 euros, ou encore 20% du chiffre d'affaires mensuel (une indemnisation plafonnée à 200.000 euros). Pour les entreprises touristiques, événementielles, de l'hôtellerie-restauration, du sport et de la culture, ainsi que pour les cafés qui ne sont pas fermés mais dont le chiffre d'affaires a plongé de moitié, le gouvernement prévoit une aide de 10.000 euros ou 15% du chiffre d'affaires mensuel. Cela peut grimper jusqu'à 20% du chiffre d'affaires mensuel si la perte est de 70%.

Lourdes pertes

Ces annonces étaient particulièrement attendues, sachant que ces entreprises ont subi de lourdes pertes depuis le premier confinement. Les autorités ont en effet décidé de les fermer au plus tôt et de les rouvrir au plus tard dans l'objectif de casser les chaînes de contamination. Mais il s'agit aussi de secteurs qui emploient beaucoup de main d'œuvre : l'équilibre est donc particulièrement délicat.

Si la date du 20 janvier devrait être celle où les cafés, restaurants et discothèques pourront rouvrir, rien n'a été avancé pour les bars qui pourraient rester fermer au-delà. Une situation très difficile qui pourrait signer l'arrêt de mort de nombreux établissements, malgré les aides du gouvernement.



Tags : confinement

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook