Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nouvelles difficultés en vue pour Huawei et ZTE aux États-Unis





Le 29 Octobre 2019, par François Lapierre

Malgré l'annonce d'un premier accord concernant les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, les autorités américaines continuent de mettre des bâtons dans les roues des géants chinois Huawei et ZTE.


Risques pour la sécurité nationale

La Commission fédérale des communications (FCC), le régulateur du secteur aux États-Unis, va demander aux opérateurs du pays de remplacer leurs équipements acquis auprès de Huawei et de ZTE. En plus des smartphones, ces entreprises fournissent aussi des équipements réseau, notamment pour la 5G. De plus, la FCC devrait désigner ces groupes comme des « risques » pour la sécurité nationale des États-Unis. Les opérateurs seront donc dans l'impossibilité d'acheter de l'équipement et des services. C'est en novembre que ces deux décisions seront prises, durant une réunion de la commission.

Pour les petits opérateurs qui manqueraient de moyens pour faire remplacer leurs équipements Huawei et ZTE, la FCC mettra sur pied un système de remboursement qui couvrira les dépenses réalisées. Pour Ajit Pai, le président de la FCC, il est « impossible d'ignorer le risque que fait peser le gouvernement chinois [qui] cherche à exploiter les vulnérabilités des réseaux pour pratiquer l'espionnage ».  Les autorités chinoises sont accusées de « mettre en péril » les réseaux « essentiels » de communication américains.

Dans la ligne de mire de la FCC

Huawei et ZTE ne seront pas immédiatement rayés de la carte : après la notification de la FCC, ils auront 30 jours pour contester la qualification de la commission. Le remplacement des équipements proprement dit ne devrait pas intervenir avant l'année prochaine. Malgré tout, c'est un coup dur pour les deux géants de l'électronique et des réseaux qui seront de fait dans l'incapacité d'équiper les États-Unis.

Huawei dément toutes les accusations portées par les États-Unis. Depuis le printemps, l'entreprise n'est plus en mesure d'intégrer plusieurs technologies américaines dans ses produits, notamment Android le système d'exploitation très populaire de Google.



Tags : Huawei

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook