Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nucléaire : Nicolas Hulot renonce à l'échéance de 2025 pour l'objectif des 50%





Le 8 Novembre 2017, par

Le gouvernement renonce à une des mesures emblématiques de sa politique environnementale. La baisse de la part du nucléaire à 50% d'ici 2025 est sinon enterré, jugé « difficile » par Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire.


Nicolas Hulot a révélé lui-même l'information à l'issue du Conseil des ministres. « Il sera difficile de tenir ce calendrier de 2025 sauf à relancer la production d'électricité à base d'énergies fossiles », a-t-il admis pendant le compte-rendu hebdomadaire de Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement. Baisser à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité en France à l'horizon 2025 était un engagement de François Hollande pris en 2012.

À l'époque, la part du nucléaire dans le « mix » énergétique français était de 75%. La promesse avait été reprise par le candidat Macron durant la campagne, souhaitant réduire la dépendance du pays à l'énergie nucléaire. Mais si le gouvernement souhaitait vraiment respecter cet engagement, cela aurait conduit à fermer 24 réacteurs nucléaires, selon les calculs du Réseau de transport d'électricité (RTE). Il aurait aussi fallu retarder la fermeture des centrales à charbon, très polluantes. 

L'échéance de 2025 aurait donc été tenu « au détriment de nos objectifs climatiques. Et ça se fera au détriment de la fermeture des centrales à charbon et probablement que si l'on voulait s'acharner sur cette date, il faudrait même rouvrir d'autres centrales thermiques », a expliqué le ministre de la Transition écologique. Nicolas Hulot se donne désormais une fenêtre comprise entre 2030 et 2035 pour la réduction à 50% de la part du nucléaire.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : nucléaire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"









Rss
Twitter
Facebook