Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Numérique : Capgemini va racheter Altran pour 3,6 milliards d’euros





Le 25 Juin 2019, par Marie-Eve Wilson-Jamin

Le 24 juin, Capgemini a annoncé le rachat d'Altran pour 3,6 milliards d'euros. Avec cette opération, le groupe français souhaite atteindre une taille critique sur le secteur en forte croissance des services d'ingénierie et de R&D.


Capgemini rachète Altran et créé un nouveau géant du numérique

Capgemini va racheter Altran pour 3,6 milliards d’euros, hors dette, dans le cadre d’une offre publique d’achat (OPA), selon les deux groupes français qui ont révélé l'information dans un communiqué conjoint, lundi 24 juin. Ce rachat va donner naissance à un nouveau géant du numérique de 17 milliards d’euros de chiffre d’affaires employant plus de 250 000 personnes. Sur la base des cours de Bourse à la clôture le jour même de l'annonce, le nouvel ensemble affichera une capitalisation boursière de près de 20 milliards d’euros.

En se rapprochant d’Altran, spécialiste de services d’ingénierie, Capgemini exprime son souhait de créer le “leader mondial de la transformation digitale des entreprises industrielles et de technologie”.  L'opération valorise Altran à 14 euros par action, ce qui représente une prime de 33% sur la moyenne des cours des trois derniers mois. Selon les spécialistes, la transaction devrait être finalisée fin 2019, après la consultation des représentants du personnel et l’obtention des autorisations réglementaires.

Un financement relais de 5,4 milliards d’euros

Pour parvenir à réaliser ce rachat, Capgemini dit avoir sécurisé un financement relais de 5,4 milliards d’euros, couvrant à la fois l’achat des titres Altran ainsi que le montant de la dette. Pour rappel, en 2018, Capgemini avait affiché un bénéfice net en baisse de 10 % à 730 millions d’euros, mais prévoyait de continuer à améliorer ses performances en 2019. De son côté, Altran avait aussi enregistré un bénéfice net en recul (-38,4 % à 80,6 millions d’euros). Et pour cause l'acquisition de l'Américain Aricent, conclue en mars 2018, avait connu des suites difficiles, avec la révélation en juillet d’un incident financier chez Aricent avant ce rachat.

Au final, Dominique Cerutti, PDG du groupe Altran se réjouit et justifie son choix dans un communiqué : "Dans une industrie qui se consolide rapidement, il n’y a aucun doute que Capgemini est le partenaire idéal pour construire ensemble un leader mondial de la transformation digitale". Altran mise donc sur un avenir radieux et les chiffres lui donnent raison : le marché des services d’ingénierie et de R&D est amené à progresser d’environ 9% par an sur les prochaines années.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook