Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

OMC : le commerce et la croissance dans le monde à l'épreuve de la guerre en Ukraine





Le 13 Avril 2022, par Aurélien Delacroix

Plus dure sera la chute pour le produit intérieur brut mondial ! La guerre en Ukraine fait fondre les prévisions de croissance de l'OMC pour 2022. Les prévisions optimistes de l'automne dernier sont bien loin.


Croissance amputée

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) n'est pas spécialement optimiste pour la croissance du produit intérieur brut cette année. Le rythme de croissance sera amputé en raison des conséquences de la guerre en Ukraine. Le scénario de l'institution prévoit ainsi une progression du PIB mondial comprise entre 3,1 et 3,7%, soit 0,7 à 1,3 point de moins que les précédentes prévisions de l'OMC qui, en octobre dernier, prévoyait une croissance de 4,7%.

L'organisation estime également que le commerce mondial enregistrera une progression de 2,4 à 3% en 2022. Certains produits sont particulièrement touchés, notamment le blé pour lequel l'Ukraine et la Russie représentent 25% de la production mondiale, mais aussi l'orge (15%), ou encore l'huile de tournesol (45%). Les hydrocarbures aussi sont concernées, la Russie pesait 9,4% du marché mondial pour les carburants, et de 20% pour le gaz.

Des fournisseurs clé

Et ce n'est pas tout. La Russie est un acteur clé dans la fourniture de palladium (26% des exportations dans le monde). Quant à l'Ukraine, le pays assure une bonne partie de la fourniture mondiale de néon, un gaz indispensable pour la production de semi-conducteurs. Entre les sanctions imposées à la Russie et l'économie détruite de l'Ukraine, de nombreuses chaînes d'approvisionnement vont rencontrer de sérieuses difficultés.

L'OMC indique que certaines régions du monde souffriront plus que d'autres du conflit. Ce sera le cas de l'Afrique et du Moyen-Orient, qui importent la moitié de leur blé d'Ukraine et de Russie. La hausse des prix dans ces zones pourrait s'établir entre 50 et 85% en fonction des produits importés, de quoi dégrader un peu plus la situation économique de pays déjà frappés de plein fouet par la pandémie.



Tags : mmc

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook