Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Oppo veut se faire un nom en Europe





Le 20 Juin 2018, par

Les marques chinoises de smartphones tentent de s'imposer en Europe, alors qu'il leur est très difficile de pénétrer le marché américain. Après Huawei et Xiaomi, au tour d'Oppo de se lancer avec pertes et fracas.


Le constructeur, peu connu en dehors des frontières asiatiques, a dévoilé son ambition ce mardi 19 juin, lors d'une conférence à grand spectacle qui s'est déroulée au Louvre. L'objectif est de séduire les consommateurs européens avec des smartphones haut de gamme, capables de se mesurer à l'iPhone d'Apple et aux Galaxy S de Samsung. Un véritable défi, sachant le déficit d'image de marque de l'entreprise.

Durant cette présentation parisienne, Oppo a levé le voile sur le Find X, un smartphone effectivement impressionnant avec son écran qui occupe plus de 90% de la surface avant. Les appareils photo et les différents capteurs sont cachés dans un tiroir motorisé qui se lève en fonction des besoins de l'utilisateur. De l'innovation et de l'originalité pour sortir des sentiers battus, mais avec des prix similaires aux marques haut de gamme du marché : le Find X sera en effet vendu à 999 euros au mois d'août.

Huawei a défriché le terrain européen il y a quelques mois en dévoilant là aussi en grandes pompes les P20 et P20 Pro, deux appareils milieu et  haut de gamme. Oppo s'appuie d'ailleurs sur le travail de fond réalisé par son concurrent pour trouver sa place sur le marché du vieux continent. L'Europe fait un bien meilleur accueil aux produits chinois que les États-Unis. En conséquence, les marques investissent reportent leurs investissements américains en Europe...


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : smartphones

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook