Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Optimisme relatif des Français pour l'après-crise sanitaire





Le 27 Avril 2021, par François Lapierre

Dans un nouveau sondage, les Français se disent désormais confiants dans leur situation économique personnelle et celle de la France. Ils craignent toutefois une hausse des impôts et des mouvements sociaux durs.


Confiance dans l'avenir

La situation économique de la France inquiète un peu moins les Français. Dans un sondage Odoxa réalisé pour le compte de BFM Business, 77% des actifs se disent confiants pour leur emploi, la peur de perdre son job a reculé de six points par rapport à l'an dernier. L'indice de confiance est en progression de 6 points par rapport à l'an dernier. C'est la conséquence du passage au télétravail qui s'est globalement bien déroulé, selon l'institut de sondage (c'est le cas pour 64% des Français et 69% des patrons de TPE). Il ne faut cependant pas écarter les conséquences négatives qui ont concerné 3 salariés sur 10 et 52% des TPE.

Par ailleurs, 61% des salariés et 55% des patrons de TPE se veulent confiants dans l'avenir économique de leur activité et de leur entreprise. La consommation de biens non alimentaires, qui ont été sinistrés durant la crise sanitaire, devrait rebondir : son indice connaît une croissance de +6 points tandis que ces produits s'étaient effondrés de 35 points durant le confinement.

Crainte d'un mouvement social d'ampleur

À ce propos, le gouvernement pourrait mettre en place une aide pour relancer la consommation, selon 72% des Français interrogés. Des chiffres plutôt encourageants donc, même si 45% des Français sont confiants pour leur situation personnelle. Et que des nuages noirs se profilent à l'horizon : il existe en effet une forte crainte de voir les taxes, charges et impôts augmenter. Un risque partagé par 8 Français sur 10.

Ces nouvelles contraintes fiscales pourraient même être de nature à lancer de nouveaux mouvements sociaux de type « gilets jaunes », selon le sondage. Un conflit social majeur pourrait éclater d'ici cet automne ou cet hiver pour 8 Français sur 10. Et la moitié d'entre eux soutiendraient un tel conflit, tout comme 48% des patrons de TPE.




1.Posté par vanessa le 28/04/2021 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la cindynique est la discipline de l’étude des dangers et regroupe tous les aspects des sciences qui étudient les risques : elle propose un modèle d’analyse sur cinq dimensions qui structurent la description de la situation de danger qui serait bien intéressant d’utiliser dans la crise sanitaire actuelle : https://www.officiel-prevention.com/dossier/formation/formation-continue-a-la-securite/la-cindynique-science-du-danger-du-risque-et-de-la-prevention

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook