Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Orange Bank se lance dans les prêts à la consommation





Le 22 Mars 2018, par

L’opérateur Orange a lancé son offre bancaire, Orange Bank, fin 2017. Une offre 100 % dématérialisée qui vise à conquérir le marché croissant des banques en ligne. Pour l’instant, seul un compte bancaire simple est disponible pour les clients, donc aucun livret d’épargne de type Livret A ou LDDS, mais Orange prévoit déjà la suite des


cc/pixabay
cc/pixabay
Stéphane Richard, PDG d’Orange, a déclaré sur Europe 1 le jeudi 22 mars 2018 que sa banque en ligne allait se lancer dans les crédits à la consommation. Le lancement est prévu pour le lundi 26 mars 2018 avec une promesse : des crédits simples à obtenir et des démarches très rapides, un des principaux arguments de vente des organismes de crédit pour concurrencer les banques traditionnelles qui, elles aussi, proposent leurs crédits.

Orange Bank devrait donc offrir la possibilité d’obtenir des crédits allant de 500 euros à 75 000 euros. Seul les clients de la banque pourront toutefois bénéficier de ces crédits dont la réponde, selon Stéphane Richard, sera donnée en une dizaine de minutes. Les crédits pourront être remboursés sur des périodes de 1 à 6 ans et l’application permettra de gérer les mensualités.

La seule donnée, pourtant importante, que Stéphane Richard n’a pas donnée aux micros d’Europe 1 est le taux d’intérêt qui sera pratiqué. Si celui-ci variera sans aucun doute en fonction du montant, du temps de remboursement et du profil du client, il faudra voir s’il sera en mesure de concurrencer les crédits des organismes spécialisés ou encore ceux des banques traditionnelles.

Autre détail dévoilé pour le futur d’Orange Bank, l’ouverture prochaine du site Internet. Actuellement les clients ne peuvent accéder à leurs comptes que via l’application mobile de la banque de l’opérateur qui restera sans aucun doute le principal accès même une fois le site Internet lancé.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook