Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Orange Bank va fermer et rejette une offre de reprise





Le 15 Janvier 2024, par La rédaction

Le conseil d'administration d'Orange Bank a unanimement rejeté l'offre de reprise de Ripplewood, confirmant ainsi la décision de fermer la banque en ligne du groupe de télécommunications. Ce rejet ouvre la voie à la poursuite des négociations avec BNP Paribas pour le transfert des clients d'Orange Bank.


Rejet unanime de l'offre de Ripplewood

La décision du conseil d'administration d'Orange Bank marque un tournant décisif dans l'avenir de la banque en ligne. Le rejet de l'offre de Ripplewood, une société d'investissement, intervient après une analyse détaillée de ses propositions. Selon un porte-parole d'Orange Bank, cette analyse a porté sur la capacité de Ripplewood à garantir la continuité des activités et des emplois. Il est à noter que même les représentants du personnel se sont opposés à cette offre, la considérant peu convaincante.

La première offre de Ripplewood avait déjà été rejetée par Orange, principalement en raison des conditions financières défavorables, notamment le transfert d'une importante soulte financière. De plus, le plan d'affaires proposé par Ripplewood a été jugé peu crédible, compte tenu des hypothèses de croissance dans un marché bancaire hautement compétitif.

Avec le rejet de l'offre de Ripplewood, Orange Bank se concentre désormais sur la gestion de la fermeture de sa banque en ligne et les mesures d'accompagnement pour ses employés. La banque, qui compte environ 650 salariés, prépare des offres de reclassement au sein du groupe ainsi que des indemnités dans le cadre d'un Plan de Sauvegarde de l'Emploi. Ces démarches s'inscrivent dans une volonté d'assurer un accompagnement responsable des salariés affectés par la fermeture.

Orange Bank vers une collaboration avec BNP Paribas

Parallèlement, Orange poursuit ses discussions avec BNP Paribas et sa filiale Hello bank ! pour le transfert de ses clients. Fin 2022, Orange Bank comptait environ 478.000 comptes clients. L'objectif d'Orange est de parvenir à un accord d'ici fin mars, avec l'ambition de proposer à ses clients une offre avantageuse grâce à cette collaboration.

La fermeture de la banque en ligne d'Orange, lancée en 2017, représente une étape significative dans la restructuration des activités bancaires du groupe. Le rejet de l'offre de Ripplewood et la poursuite des négociations avec BNP Paribas démontrent l'engagement d'Orange dans la recherche de solutions à la fois responsables et avantageuses pour ses clients et employés. Cette décision stratégique reflète également les défis et la dynamique du secteur bancaire en ligne, où la concurrence intense et les exigences de rentabilité dictent les orientations des entreprises.



Tags : Orange Bank

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook