Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Orange : Stéphane Richard renonce à un demi-million d'indemnité de départ





Le 18 Mai 2022, par Paul Malo

Le PDG d'Orange depuis douze ans annonce renoncer à une rémunération exceptionnelle pour son départ.


Poussé à la démission suite à sa condamnation

Crédit : Orange
Crédit : Orange
Il renonce à un chèque de 475.000 euros bruts. Suite à sa condamnation en novembre dernier dans l’affaire de l’arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais, Stéphane Richard s’était vu contraint de quitter la direction d’Orange, qu’il occupait depuis déjà douze ans. Dès 2018, le ministre de l’Économie avait été clair sur le fait qu’il devrait démissionner en cas de condamnation. Pour autant, son départ avait été repoussé jusqu’à l’arrivée à la direction générale de Christel Heydemann, nommée fin janvier.

Il devait en principe toucher avant son départ une rémunération exceptionnelle de 475.000 euros bruts au titre de 2022, montant correspondant à environ quatre mois de son salaire annuel. Cette somme aurait été, selon un communiqué, "motivée par le niveau global de la rémunération de Stéphane Richard depuis 2010, par la volonté de compenser l’absence de tout dispositif de retraite ainsi que de souligner l’esprit de collaboration permanent dans lequel il a accompagné le processus de succession rigoureux."

Déjà de nouvelles fonctions

Le vote de ce montant devait être soumis au vote lors de l’assemblée générale d’Orange le 19 mai prochain. Mais les « proxy advisors », ces agences de conseil en vote des grands actionnaires, avaient recommandé de s’opposer au versement de ce complément de rémunération. Finalement, l’ex PDG d’Orange a annoncé renoncer à cette somme "face à l’incompréhension de certains actionnaires qui considèrent que cette attribution n’est pas conforme aux principes qui doivent s’appliquer à la rémunération des mandataires sociaux."

Pour autant, Stéphane Richard n’aura pas tardé à trouver de nouvelles fonctions. L'ancien PDG d'Orange vient en effet d’accepter de rejoindre la branche française de la banque américaine Perella Weinberg.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook