Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Orange remporte une partie dans sa bataille contre le fisc





Le 7 Décembre 2016, par Olivier Sancerre

De 2000 à 2010, Orange a utilisé plusieurs moyens pour réduire ses bénéfices et ainsi, payer moins d’impôts. Le fisc a contesté la réalité de ces réductions et assujetti l’opérateur à un redressement de 1,9 milliard d’euros.


Après une bataille de prétoires qui a duré plusieurs années, Orange a fini par obtenir du Conseil d’État le renvoi devant la Cour d’appel de Versailles de ce litige fiscal. Il faut dire que la somme est particulièrement importante… L’entreprise a donc remporté une manche, mais elle n’a pas encore remporté son bras de fer contre l’État.

En 2001 et 2002, Orange s’est appuyé sur de lourdes pertes pour ne pas payer d’impôts sur les bénéfices ; puis, en 2005, l’opérateur profitait des pertes d’une filiale absorbée cette année-là pour en déduire les moins-values dans le calcul de ses bénéfices. Résultat : le groupe a payé moins d’impôts sur ces bénéfices.

Bercy a contesté ces calculs et obtenu de la justice le versement de 1,9 milliard d’euros en 2013 ; après un appel auprès de la cour d’appel de Versailles, Orange a de nouveau perdu. Le Conseil d’État s’est finalement rangé du côté d’Orange, qui se dit « heureux de la décision ». Mais l’affaire est loin d’être terminée.



Tags : orange

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook