Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Origin’Info : un nouveau logo pour connaitre l'origine des produits alimentaires





Le 27 Mai 2024, par Aurélien Delacroix

Olivia Grégoire, ministre déléguée au Commerce, a annoncé le lancement d'Origin’Info, un dispositif visant à informer les consommateurs sur l'origine géographique des principales matières agricoles des produits alimentaires. Ce nouveau logo, disponible en bleu ou noir, pourra être apposé sur les emballages ou consultable via un QR code.


Le logo Origin’Info pour mieux informer les consommateurs

Le logo Origin’Info représente une avancée significative vers une plus grande transparence pour les consommateurs. « C’est le sens de l’histoire », explique Olivia Grégoire, soulignant que plus de 80 % des consommateurs considèrent l'origine géographique des produits comme un facteur déterminant de leurs achats, après le prix.

Dès à présent, les produits alimentaires transformés, tels que les pizzas ou les plats préparés, pourront arborer ce logo. Celui-ci indiquera les trois principales matières agricoles et leurs pays d'origine, fournissant ainsi une information claire et pertinente. « Un logo très neutre a été retenu, peut-être un peu austère », reconnaît la ministre déléguée au Commerce au Parisien, mais il a été conçu pour être le plus compréhensible possible.

En plus du logo de base, deux autres versions pourront être utilisées. L'une mentionnera le lieu de fabrication du produit transformé, et l'autre inclura un camembert indiquant la part de chaque matière première dans la composition du produit. David Garbous, président de l'association En vérité, se réjouit de cette dernière option, qu'il juge la plus informative.

Un dispositif volontaire

L'adoption d'Origin’Info repose sur la signature d'une charte par les industriels. Bien que la participation ne soit pas obligatoire, 80 entreprises, dont de grandes enseignes comme Intermarché et Lidl, ont déjà adhéré, couvrant au minimum 10.000 produits. Ce chiffre est significatif, surtout en comparaison avec le lancement de Nutri-Score en 2017, qui n'avait réuni que quatre marques initialement.

Cependant, la flexibilité offerte par le dispositif soulève des critiques. Certains déplorent que les entreprises puissent choisir de ne pas afficher le logo directement sur l'emballage mais de recourir à un QR code. François Carlier, délégué général de l'association de consommateurs CLCV, insiste sur l'importance de rendre l'information immédiatement accessible : « Pour que le dispositif remporte l’adhésion des consommateurs, il faut que l’information soit immédiatement accessible ».

La ministre défend cette flexibilité, expliquant qu'elle permet de s'adapter aux variations saisonnières des matières premières sans entraîner des coûts excessifs pour les entreprises. En effet, un QR code facilite la mise à jour des informations, évitant ainsi les erreurs potentielles sur les emballages.

Le gouvernement voit dans Origin’Info une première étape vers une transparence accrue et une meilleure information des consommateurs. Bien que volontaire, cette initiative pourrait, à terme, devenir une norme européenne. En attendant, les consommateurs français disposeront bientôt d'un outil supplémentaire pour faire des choix éclairés concernant leurs achats alimentaires, renforçant ainsi la confiance entre producteurs, distributeurs et consommateurs.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook