Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ouverture des commerces chaque dimanche de janvier : le gouvernement est pour





Le 30 Décembre 2020, par Olivier Sancerre

Les commerçants pourront ouvrir leurs portes tous les dimanches du mois de janvier, a autorisé le gouvernement. C'était une demande forte des professionnels pour rattraper le manque à gagner de la fin d'année.


Impact de la crise sanitaire

Le second confinement du mois de novembre a eu un impact significatif sur l'activité des commerçants durant la fin de l'année. Or, il s'agit d'une période essentielle pour le chiffre d'affaires, les Français préparant Noël. S'ils ont pu rattraper le retard en décembre, les commerçants demandaient depuis quelques jours au gouvernement la possibilité d'ouvrir chaque dimanche du mois de janvier. C'était le cas du Conseil du commerce de France (CDCF), qui souhaitait ainsi aider ses adhérents à faire face au recul important de leur chiffre d'affaires.

Le CDCF a reconnu que le Black Friday, repoussé d'une semaine, a été un succès. Mais ce n'est pas suffisant pour compenser les pertes occasionnées durant le mois de novembre. « Il faut que nous puissions faire notre métier en janvier », explique le Conseil. « Des secteurs comme l'équipement de la personne termineront 2020 sur une baisse de 20% de leur chiffre d'affaires. Certains ont déjà de hautes difficultés », déplore encore l'organisation. Le gouvernement s'est montré attentif aux difficultés du secteur : Bercy a ainsi validé la demande d'ouvrir chaque dimanche de janvier, selon Franceinfo.

Refaire de la trésorerie et étaler les flux

Le ministère de l'Économie est favorable à ces ouvertures dominicales pour deux raisons. La première, c'est qu'elles permettront d'écouler plus facilement les stocks invendus durant le confinement de novembre. L'autre raison est directement liée à la crise sanitaire : ouvrir le dimanche permet d'étaler les flux de clients et ainsi, limiter les risques de contamination. Une partie de la clientèle sera plus encline à se rendre en boutique le dimanche plutôt que les jours de semaine. L'objectif étant d'éviter le trop plein de personnes.

Ce ne sera pas inutile alors que les soldes d'hiver débuteront cette année le 20 janvier, et non pas le 6 comme prévu. Avec là encore l'ambition de refaire de la trésorerie. C'est désormais au tour du ministère du Travail de se positionner sur ce dossier, en lien avec les syndicats qui ont leur mot à dire. A priori, tout le monde ayant intérêt à ce que les commerçants survivent pendant l'épidémie, cela pourrait n'être qu'une formalité.



Tags : commerces

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook