Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Paiement mobile : Apple dans le collimateur de la Commission européenne





Le 3 Mai 2022, par Paolo Garoscio

Un nouveau chapitre de la bataille de la Commission européenne contre les GAFAM, au centre de nombreuses procédures, s’est ouvert le 2 mai 2022. La Commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, a formellement accusé Apple d’abus de position dominante. Cette fois, c’est le paiement par mobile via les puces NFC qui est visé.


Apple bloque l’accès aux portefeuilles numériques tiers

Pixabay/JESHOOTS-com
Pixabay/JESHOOTS-com
Les utilisateurs d’iPhone sont-ils les victimes d’un abus de position dominante de la part d’Apple ? C’est ce que pense la Commission européenne qui a communiqué ses griefs au géant de Cupertino le 2 mai 2022. Elle juge qu’Apple n’a pas le droit de bloquer l’accès à la technologie permettant de payer sans contact via smartphone. Or, actuellement, seulement Apple Pay, le portefeuille numérique d’Apple, est autorisé par la firme.

Une telle situation serait liée, selon les griefs communiqués au fait « qu'Apple a restreint l'accès de tiers à la technologie clé nécessaire pour développer des solutions de portefeuilles mobiles concurrentes sur les appareils d'Apple », a expliqué Margrethe Vestager dans le communiqué de presse. « S'il était confirmé, un tel comportement serait illégal au regard de nos règles en matière de concurrence. »

Un blocage qui empêche l’adoption massive du paiement sans contact

Si la Commission européenne s’intéresse au paiement sans contact par mobile, c’est qu’il est censé être la nouvelle forme de paiement sans contact à venir. Massivement utilisé outre-Atlantique, il tarde à s’imposer en Europe, bien qu’il se développe de plus en plus. Il présente en effet un avantage : celui de la sécurité.

Là où le paiement sans contact par carte bancaire est limité afin d’éviter que la carte puisse être utilisée en cas de vol ou de perte, le paiement sans contact sur smartphone intègre une solution de sécurité : l’utilisateur doit s’identifier. Ainsi faisant, il permet d’outre-passer les limites intégrées dans les puces NFC des cartes bancaires.

Mais les utilisateurs d’Apple se retrouvent dans l’impossibilité d’utiliser un autre logiciel qu’Apple Pay pour ce faire, ce qui est contraire au principe de concurrence.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook