Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Panama Papers : démission du Premier ministre islandais





Le 5 Avril 2016, par

C'est le premier dirigeant d'envergure à être poussé à la démission suite aux révélations des Panama Papers. Sigmundur David Gunnlaugsson, le Premier ministre islandais, a remis sa démission.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Avec sa femme, l'homme politique possède une société aux îles Vierges britanniques, ce qui lui aurait permis de cacher une partie de ses revenus aux services fiscaux du pays. Dans un contexte extrêmement sensible, il ne lui restait plus qu'une possibilité, celle de démissionner.

Le pays sort d'une crise sans précédent, durant laquelle la multitude des sociétés écrans du secteur financier a plongé l'Islande au bord de la banqueroute. Une fois le ménage fait, au prix d'une plus grande rigueur imposée à tous, on comprend que les Islandais soient particulièrement soucieux de la bonne gouvernance de leur pays. Et cela passe en particulier par le Premier ministre qui se doit d'être irréprochable.

Ce dernier avait tout de même tenter de noyer le poisson en demandant au président islandais de dissoudre le parlement ; devant le refus du premier personnage de l'État, Sigmundur David Gunnlaugsson ne pouvait faire autrement que remettre sa démission. Ce d'autant que la pression populaire était immense : rapporté à un pays de l'échelle de la France, c'est l'équivalent de 4 millions de personnes qui ont défilé dans les rues ce lundi 4 avril.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook