Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Panama Papers : démission du Premier ministre islandais





Le 5 Avril 2016, par

C'est le premier dirigeant d'envergure à être poussé à la démission suite aux révélations des Panama Papers. Sigmundur David Gunnlaugsson, le Premier ministre islandais, a remis sa démission.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Avec sa femme, l'homme politique possède une société aux îles Vierges britanniques, ce qui lui aurait permis de cacher une partie de ses revenus aux services fiscaux du pays. Dans un contexte extrêmement sensible, il ne lui restait plus qu'une possibilité, celle de démissionner.

Le pays sort d'une crise sans précédent, durant laquelle la multitude des sociétés écrans du secteur financier a plongé l'Islande au bord de la banqueroute. Une fois le ménage fait, au prix d'une plus grande rigueur imposée à tous, on comprend que les Islandais soient particulièrement soucieux de la bonne gouvernance de leur pays. Et cela passe en particulier par le Premier ministre qui se doit d'être irréprochable.

Ce dernier avait tout de même tenter de noyer le poisson en demandant au président islandais de dissoudre le parlement ; devant le refus du premier personnage de l'État, Sigmundur David Gunnlaugsson ne pouvait faire autrement que remettre sa démission. Ce d'autant que la pression populaire était immense : rapporté à un pays de l'échelle de la France, c'est l'équivalent de 4 millions de personnes qui ont défilé dans les rues ce lundi 4 avril.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook