Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Panneaux solaires : la guerre reprend entre Bruxelles et la Chine





Le 3 Décembre 2013, par

Le dossier est donc loin d'être bouclé. La Commission européenne a annoncé lundi soir la mise en place de mesures anti-dumping sur les panneaux solaires chinois, des Chinois qui n'ont pas respecté l'accord conclu l'été dernier sur le sujet.


Les Chinois ne jouent pas le jeu commercial sur l'exportation de leurs panneaux solaires.
Les Chinois ne jouent pas le jeu commercial sur l'exportation de leurs panneaux solaires.

Reprenons l'histoire depuis le début. En juin dernier, l'Europe met en place des mesures anti-dumping qui prévoient notamment une hausse de 12 % de droits de douane pour les panneaux solaires chinois, sur une durée de six mois. L'Union européenne mettait à l'époque en cause les prix pratiqués par la Chine sur ses panneaux solaires, qu'elle exportait allègrement sur le vieux continent, déstabilisant le marché européen.

 

Ces mesures avaient par la suite entraînées de nombreuses tension au sein de l'Union et s'étaient soldées par la mise en place par Pékin d'une taxe sur le vin français et les berlines allemandes. Finalement l'Europe s'était résignée en abandonnant ses mesures anti-dumping fin juillet. L'UE et la Chine avaient même fini par conclure un accord à l'amiable fin juillet, qui prévoyait un prix minimum de vente de 56 centimes par watt pour les panneaux solaires, ainsi qu'une taxation de 47,6 % pour toute vente supérieure à ce plancher.

 

Or les professionnels du secteur ont par la suite dénoncé un accord a minima, que les Chinois ne respecteraient même pas, puisqu'ils vendraient leurs panneaux à un prix moyen de 59 centimes. Cette fois-ci, c'en est trop pour l'Europe qui craint que sonne la fin de son industrie photovoltaïque.

 

Ces mesures entreront en vigueur pour une durée de deux ans, dès le 6 décembre 2013. Elles impliquent qu'un tiers des fabricants chinois sera donc taxé, à 47,7 % sur les exportations de panneaux solaires vers l'Union européenne.



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook