Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Papier d’impression : un consommable indispensable auprès des entreprises





Le 4 Janvier 2021, par Partenaire


Image Pxhere
Image Pxhere
Le papier figure parmi des fournitures indispensables auprès de tous les services existants en entreprises. Aujourd’hui, la France compte 9,5 millions de tonnes de déchets en papier par an. Et selon les statistiques, la consommation moyenne en papier au niveau des bureaux tourne autour de 50 grammes par employé par jour.

L’Hexagone émet donc à elle seule 3 fois plus d’ordures en papiers que la moyenne mondiale. Des chiffres qui nous prouvent que la feuille d’impression reste un indispensable pour le bon fonctionnement des sociétés. Focus sur les éléments à savoir concernant l’usage irréversible des papiers au sein des institutions différentes.
 

Le papier d’impression : pourquoi est-il aussi utile aux sociétés ?  


  Bien au-delà de l’ère de la dématérialisation des démarches, la ramette papier est encore bel et bien présente dans le quotidien de sociétés issues de tous les secteurs. Toujours utilisé pour les documents administratifs divers, le besoin en papier s’est vu redoublé depuis l’arrivée des équipements de papeterie plus poussés sur le marché.
D’autres procédures importantes nécessitent aussi l’usage des feuilles physiques auprès des compagnies. La communication print figure parmi les incontournables pour les entreprises et où l’usage du papier est indispensable. En effet, il n’y a rien de plus pratique et professionnel que le papier pour faire part de documents importants aux collaborateurs, investisseurs ou partenaires à aborder. De même pour tous supports à destination des clients, prospects et potentiels candidats. Les supports imprimés permettent en effet de mieux capter l’esprit des individus à approcher. Ce qui progressivement aura un impact positif sur la mémorisation et l’exposition des services ou produits de l’enseigne.
Pour un tel usage, les entreprises préconisent même l’utilisation de papiers personnalisés et adoptant les couleurs de l’enseigne. L’idée est d’attirer le maximum d’auditeurs, en vue de créer un lien entre clients et la firme. Adopter la stratégie du papier imprimé permettra également de laisser une trace de l’existence de l’enseigne auprès de l’ensemble de votre entourage. Plusieurs solutions s’offrent en effet à eux dans le cadre de ce besoin comme le papier couleur, le papier copieur ou encore le papier laser.

Concernant l’usage interne, les papiers restent le meilleur canal de communication pour les informations inter-services. Y avoir recours c’est être garanti que les renseignements seront bien arrivés auprès des autres entités. Des expériences menées ont en effet pu prouver que 72 % des travailleurs comprennent mieux les informations transmises sur papier. 59 % avouent même apporter plus d’attention aux renseignements divulgués via courrier imprimé que par e-mail.
 

Comment bien choisir le papier d’impression ?
 

Selon les descentes faites auprès des compagnies existantes, les grandes entreprises génèrent près de 34 impressions par jour contre 26 pour les PME. Pour une utilisation optimale, il s’avère donc primordial de choisir avec attention le papier blanc d’impression à privilégier. Pour ce faire, quelques paramètres essentiels seront à considérer pour une ramette papier en totale adéquation aux besoins et attentes de l’enseigne qui en usera.
 

Le format du papier à favoriser


  En plus du format basique A4 que l’on a l’habitude de privilégie pour les usages basiques, il existe d’autres dimensions pour papiers d’impression. En fonction de l’usage défini, les utilisateurs pourront choisir entre les versions différentes de la gamme A dont le : A0, A1 A2, A3 ou A5. Le système est simple : plus le chiffre suivant la lettre « A » est croissant, plus la feuille diminuera en taille. Voici une revue en détail des formats de papiers différents et de leurs usages respectifs :
  • Format de papier A0
Du haut de ses 841x 1189mm, il s’agit du plus grand format de papier existant. Il est préconisé essentiellement dans la confection de posters, affiches, bâches et kakémono. Les entreprises peuvent donc y avoir recours et ce, que ce soit dans le cadre d’un usage interne qu’externe.
  • Format de papier A1
Comptant 59,4 x 84.1 cm, le format de papier A1 est 2 fois plus petit qu’une option A0. Au sein des entreprises, les papiers d’impression A1 sont le plus souvent utilisés pour les plans de repères, ou les panneaux de signalisation.
  • Format de papier A2
Faisant précisément 42 x 59.4 centimètres, le papier A2 est souvent adopté pour les différentes affiches informatives à destination des visiteurs en entreprises. Certains services y ont aussi recours pour la confection de calendrier grande taille pour situer les différents projets.
  • Format de papier A3
Si vous souhaitiez réaliser des magazines, dépliants ou encore des plaquettes, les papiers A3 de taille 29.7 x 42 cm feront parfaitement l’affaire !
  • Format de papier A4
Jouissant d’une dimension de 21 x 29.7 cm, la version A4 est la plus répandue dans de la gamme de papier A. Lettres, documents administratifs, feuilles d’impression, etc. ce modèle peut se décliner sous des usages variés.
  • Format de papier A5
Bon pour les flyers, cartes de vœux professionnelles ou livrets, le format papier A5 de 14,8 x 21 centimètres est le plus petit modèle utilisé en entreprise pour la gamme A.
 

Le grammage du papier


  Outre le format, le grammage détient aussi d’une importance capitale dans le choix de ses papiers à utiliser en entreprise. Selon toujours les besoins et utilisations à préconiser, le service achat pourra porter son choix entre les options suivantes :
  • Feuille de 50 à 60 g/m2 : à utiliser pour les envois publicitaires
  • Feuille 70 et 75 g/m2 : parfaits pour les grands tirages
  • 80 g/m2 : grammage le plus fréquent, les papiers 80g/m2 peuvent être utilisés pour différentes applications
  • 90 g/m2 : idéal pour les impressions recto verso
  • 100 et 110 g/m2 : à préconiser pour la confection de documents officiels dans le cadre d’une communication ou d’une présentation
     

Vérifier la blancheur du papier


  Pour les papiers d’impressions basiques blanches, il est tout à fait possible de choisir l’intensité de l’éclat du papier. Pour être en mesure d’évaluer la blancheur des feuilles d’une ramette sans avoir à l’ouvrir, référez-vous à l’indication CIE sur l’emballage.
Un indice en dessous de 159 est appliqué pour les papiers à blancheur classique. Il s’agit des feuilles préconisées au sein des entreprises pour des usages basiques (impression interne, fax, brouillons, etc.). Un CIE fixé entre 159 à 163 est affiché pour les feuilles à blancheur élevée. Ces derniers seront parfaits si vous souhaitez jouir d’imprimer nets et sans contrastes. Enfin, une indication CIE 163 et plus est constituée de papiers à blancheur extra à privilégier pour les documents à usage importants.



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook