Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Paris peut concurrencer Francfort, selon Bruno Le Maire





Le 3 Juillet 2017, par

Paris, une place financière de classe mondiale à même de rivaliser avec Francfort ? Bruno Le Maire y croit dur comme fer. Le ministre de l'Économie, qui a vanté les atouts de la capitale française auprès d'investisseurs américains la semaine dernière, estime que Paris peut rivaliser avec la métropole allemande.


Le défi est de taille, car Francfort « a pris de l'avance », reconnait le locataire de Bercy à l'AgefiTV. Plusieurs banques et institutions financières installées dans la City de Londres ont d'ores et déjà le choix de la ville allemande pour déménager. Mais Paris peut rattraper son retard, selon Bruno Le Maire, qui s'en dit « convaincu ». Il a plusieurs arguments pour attirer ces investisseurs : d'une part, les réformes du gouvernement Philippe.

La réforme du code du travail entamé cet été et qui améliorera l'attractivité de la France, selon lui. L'exécutif veut également ramener l'impôt sur les sociétés à 25%, ce qui là aussi est en mesure de séduire des entreprises étrangères. « Tout est sur la table pour améliorer concrètement la situation de ceux qui viendraient investir en France et créer des emplois en France, parce que l'objectif à terme ce n'est pas simplement d'avoir Paris comme grande place financière mondiale, c'est des emplois en France et plus de richesse pour les Français », ajoute-t-il.

Des mesures supplémentaires seront annoncées mi-juillet par le Premier ministre. On y attend des dispositifs nouveaux sur la fiscalité, la taxe sur les salaires pour les entreprises non soumises à la TVA (les banques et la finance), ou encore le régime des impatriés (les Français qui reviennent sur le territoire après cinq ans passés à l'étranger). 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook