Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Paris veut séduire les banquiers installés à Londres





Le 9 Juillet 2017, par

Paris a bien l'intention de devenir une place forte de la finance en Europe. Mais pour attirer les banques internationales installées à Londres et qui lorgnent une implantation à Francfort, la capitale française doit séduire.


Les établissements financiers basés dans la City de Londres doivent se trouver un point de chute en Europe s'ils veulent continuer à bénéficier du passeport financier, un sésame qui leur permet de traiter avec l'ensemble des pays de l'Union. En cas de Brexit « dur », Londres perdra ce passeport, c'est pourquoi les banques s'intéressent à des déménagements sur le continent. Francfort a pris la tête de ce mouvement de fond, mais Paris n'a pas dit son dernier mot.

Edouard Philippe a ainsi annoncé plusieurs mesures à même de séduire les banques et les financiers. Plusieurs dispositifs techniques vont ainsi être mis en place dans les mois à venir : l'extension de la taxe française sur les transactions financières, la « taxe Tobin » à la française, devrait ainsi être abandonnée selon Le Monde. Le taux de l'impôt sur les sociétés va être progressivement ramené de 33,3% à 25% d'ici 2022. La quatrième tranche de la taxe sur les salaires, qui touche notamment le secteur financier, va être supprimée. 

Le gouvernement va également créer une chambre spécialisée à la Cour d'appel de Paris pour traitement du contentieux international des affaires ; on pourra y plaider en anglais selon les termes du droit britannique. La région Ile-de-France va aussi se doter de trois lycées internationaux supplémentaires pour les familles des expatriés. Toutes ces mesures devraient relancer l'intérêt de la place financière de Paris auprès des établissements financiers et bancaires de Londres, qui pourraient se détourner quelque peu de Francfort.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook