Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Parrot : un plan de départ suite aux mauvais résultats trimestriels





Le 24 Novembre 2018, par Olivier Sancerre

Le spécialiste français du drone, Parrot, est dans une mauvaise passe. Suite à la publication de résultats décevants pour le troisième trimestre, le groupe va lancer un nouveau plan de départ.


Au troisième trimestre, Parrot a vendu pour 23,4 millions d’euros de produits, un chiffre en baisse de 40% par rapport à la même période de l’an dernier. Parrot souffre toujours et encore de la concurrence asiatique, notamment chinoise, sur le marché des drones grand public. C’est sur marché en effet que les performances ont été mauvaises : les ventes ont été de 12,5 millions d’euros, soit une chute spectaculaire de 45%. Parrot veut toutefois retenir qu’elle a gagné de 5 à 15 points de part de marché sur le segment des appareils de 500 à 800 euros. Malheureusement, cela n’a pas été suffisant pour empêcher le recul global des ventes.

L’entreprise relève que l’activité drones pour les marchés professionnels progresse de 4%, à 9,3 millions d’euros. Sur ce secteur, Parrot parvient donc à tirer son épingle du jeu, et le groupe compte bien poursuivre ses efforts notamment sur les segments de l’agriculture de précision, de la défense et de la sécurité. Parrot s’attend en effet à engranger les premiers fruits de ses efforts envers cette clientèle. Mais la société doit aussi composer avec un environnement réglementaire qui n’évolue pas à la même vitesse que la technologie… 

Parrot se félicite également de la performance de la vente de logiciels et de services, notamment son offre de solutions métiers, qui affiche une croissance de 28% d’une année sur l’autre. Malgré tout, Henri Seydoux le PDG de l’entreprise a annoncé un plan de départ d’une centaine de personnes, sur des effectifs de 600 salariés environ. L’an dernier, le groupe s’était déjà séparé de 290 personnes. La nouvelle coupe claire va concerner l’international, au sein des structures de commercialisation et de production.



Tags : Parrot

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook