Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pas de coup de pouce pour le Smic début janvier





Le 17 Décembre 2021, par Olivier Sancerre

Le gouvernement n'a pas l'intention d'ajouter un coup de pouce à l'augmentation du Smic début janvier. En revanche, il compte mettre la pression sur les employeurs pour augmenter les rémunérations.


Hausse mécanique du Smic

Le Smic sera revalorisé le 1er janvier en fonction de l'inflation. L'Insee a estimé que cette hausse mécanique sera de l'ordre de 0,9%, tandis qu'Elisabeth Borne, la ministre du Travail, a indiqué que cette augmentation sera supérieure à 0,6%. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui touchent le salaire minimum, qui doivent cependant composer avec une hausse des prix à la consommation galopante depuis la levée des restrictions sanitaires.

Toutefois, il ne faut pas s'attendre à un coup de pouce du gouvernement. Ce dernier s'en tiendra à la hausse mécanique du Smic. Sur Cnews, Elisabeth Borne confirme qu'il n'y aura pas de bonus, c'est d'ailleurs ce que recommandent les économistes spécialistes du Smic selon la ministre du Travail. Elle souligne toutefois que le salaire minimum aura augmenté de 3,1% : il est fixé 1.603 euros brut mensuels, ce qui représente une hausse de 48 euros par mois.

48 euros par mois en plus

« On a un système unique au monde, qui est très protecteur pour les salariés au niveau du Smic puisqu’il prévoit une revalorisation automatique en tenant compte de l’inflation », plaide Elisabeth Borne. Néanmoins, elle promet de continuer à faire pression sur les secteurs professionnels qui ont « un certain nombre de niveaux dans leurs grilles salariales qui sont en dessous du Smic ». L'hôtellerie, la restauration, les cafés sont particulièrement visés, ce d'autant qu'ils emploient plus de 800.000 salariés.

Campagne pour l'élection présidentielle oblige, la ministre n'a pas manqué de faire le bilan du quinquennat d'Emmanuel Macron, en rappelant que le choix du président de la République et du gouvernement avaient été d'augmenter le pouvoir d'achat en « augmentant la prime d’activité et en supprimant certaines cotisations, pour augmenter le revenu sans peser sur le coût du travail, ce qui peut détruire des emplois ».



Tags : smic

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook