Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pas de low cost pour PSA Peugeot Citroën





Le 22 Mai 2014, par

Carlos Tavares, le tout frais PDG de PSA Peugeot Citroën, est passé sur le gril des questions de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale. Il en a profité pour expliquer la stratégie qu'il entend mener pour le groupe automobile.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Si Renault arrive à tirer son épingle du jeu, c'est surtout grâce à sa marque low cost Dacia, dont les véhicules remportent un franc succès partout où ils sont disponibles. Cette stratégie, impulsée à l'époque par un certain Carlos Tavares numéro 2 de Renault, s'est révélée payante pour le constructeur automobile… mais ce ne sera pas le chemin que compte emprunter Peugeot, du moins pas dans un avenir proche.
 
Carlos Tavares veut d'abord améliorer les marges sur les gammes existantes avant, éventuellement, de s'intéresser au low cost. Cela passera par une meilleure distinction entre les marques de PSA. À Peugeot, la « rigueur technologique forte, symbole de l’élégance, de l’émotion et de la qualité ». À Citroën, le « confort, d’innovation conceptuelle et utile ». Cette feuille de route a été initiée, avec succès, avec la marque DS, synonyme de « symbole du luxe et du glamour à la français ». Une différenciation des marques qui s'accompagnent de campagnes de communication bien spécifiques afin de marteler les messages.
 
La DS sera d'ailleurs la tête de pont de la conquête de PSA Peugeot Citroën à l'international. Le groupe compte ainsi réaliser 50% de ses ventes hors de France; la Chine et l'Asie, où le réservoir de croissance est immense (la demande augmentera de 60% jusqu'en 2020) sont dans la cible du patron de l'entreprise.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook