Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pas de revalorisation pour les aides au logement





Le 20 Juin 2018, par

À l'heure où Emmanuel Macron veut faire entendre la fibre plus sociale de sa politique, c'est une nouvelle qui tombe mal : il n'y aura pas de hausse des aides au logement en octobre.


La Fondation Abbé-Pierre relève cette absence de revalorisation des aides au logement social, qui auraient dû suivre le niveau de l'inflation. De fait, les allocataires vont devoir faire avec un masque à gagner de 4 euros environ. C'est peu sur le papier, mais cela suffit parfois à faire la différence. Surtout, cette baisse des aides au logement intervient après un coup de rabot de 5 euros pratiqué l'été dernier et qui avait été mal compris.

Le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, a joué avec les mots pour tenter d'expliquer cette mesure présente dans la loi de finances 2017, et qui est passée inaperçue jusqu'à présent : "il ne s’agit pas d’une baisse mais d’une non-augmentation. Toutes les décisions ont été votées en toute transparence". Il n'est pas certain que cette "non augmentation" soit bien perçue par ceux qui en bénéficient.

Cette absence de revalorisation va toucher toutes les aides au logement, de l'APL (aide personnalisée au logement) à l'ALS (allocation de logement sociale), en passant par l'ALF (allocation de logement familiale). Certes, les allocataires ne verront pas de baisse à proprement parler du montant de leurs aides, mais les sommes ne bougeront pas par rapport à l'an dernier. L'État devrait économiser 300 millions d'euros avec cette mesure.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : logement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook