Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pas de salaire universel en Suisse





Le 5 Juin 2016, par Olivier Sancerre

Il n'y aura pas de revenu universel en Suisse. Les résultats de la votation de ce dimanche 5 juin sont très clairs : ils sont près de 77% des électeurs à avoir dit non à cette mesure, avec un taux de participation de 46%.


Recevoir une rémunération sans travailler, l'idée fait son chemin dans le débat public. La Suisse a voulu mettre les pieds dans le plat avec ce référendum qui, s'il avait été voté favorablement, aurait permis à chaque adulte suisse (et aux étrangers vivant en Suisse depuis au moins cinq ans) de toucher 2 500 francs suisses (l'équivalent de 2 260 euros) par mois. Un montant très élevé, mais qui correspond au coût de la vie au pays.

Ce revenu de base inconditionnel a donc été rejeté, et à une large majorité. Toutefois, les partisans d'une telle mesure salue la tenue de la votation et le fait qu'une personne sur cinq ait voté pour le dispositif. Ce référendum, c'est aussi un moyen de lancer le débat et c'est sans doute sa plus grande réussite, soulignent-ils.

Les opposants pointaient eux du doigt le rêve "marxiste", d'après un mot directeur du Centre international d'études monétaires et bancaires à Genève. Il estimait que les personnes se montreraient moins productives si le lien entre travail et rémunération était brisé.



Tags : suisse


1.Posté par chabi chai le 07/06/2016 07:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme quoi les humains sont idiots, ont leurs propose de recevoir + de 2000 € par mois sans pour cela les empêcher de travailler et ils disent non, c'est invraisemblable ça !, hé bien a ce moment là, que les riches soit plus riches et que les pauvres le soit encore plus, car apparemment c'est le syndrome de Stockholm, c'est aimé leurs propres bourreau, je vous parie que les riches suisses doivent être mort de rire en ce moment, en pensants que leurs petites fourmis veulent travailler, à la place de recevoir de l'argent tous les mois sans les obligés à ne pas travaillé, c'est cela qui est délirant, mais quand les peuples comprendront qu'avec la robotisation universelle on il va bien falloir passé par la.
Quand même 77% de non c'est effrayant, de plus seulement 46% de personnes ce sont déplacés, ça veut dire qu'ils sont suffisamment bêtes, pour ne pas se déplacer pour avoir la chance de recevoir + de 2000 € par mois.
Bref, pauvre humanité.

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook