Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pas de syndicat chez Amazon aux États-Unis





Le 13 Avril 2021, par François Lapierre

Il n'y aura pas de syndicat dans un entrepôt Amazon en Alabama, aux États-Unis. Les salariés ont finalement décidé de voter non à ce qui aurait été une première américaine pour le géant du commerce en ligne.


Tentative échouée

À 1.800 votes contre pour 740 votes pour, les salariés de cet entrepôt basé à Bessemer, en Alabama, ont finalement renoncé à la création d'un syndicat. Un vote historique pour le syndicalisme au sein du mastodonte du e-commerce, qui a tourné court. Et pourtant, ce vote a passionné bien au-delà des frontières de cet État américain. Plusieurs vedettes du cinéma et du sport sont venues soutenir les salariés désireux de créer un syndicat, tout comme des politiques comme Bernie Sanders.

Même Joe Biden a appelé les employés des grandes entreprises à se syndiquer, pas uniquement au sein d'Amazon. Mais le groupe a du répondant et a organisé des réunions d'information pour faire connaître son point de vue diamétralement opposé. Amazon a notamment rappelé que le salaire minimum était de 15$ de l'heure, soit le double du montant officiel pratiqué en Alabama. Et que les salariés bénéficiaient d'une couverture santé et de congés parentaux…

Pression sur les salariés

Il est cependant reproché à Amazon d'avoir fait pression sur les employés, par le biais de SMS et d'e-mails, ce qui aurait poussé bon nombre d'entre eux à revoir leur jugement sur l'opportunité de créer un syndicat. Des pressions inacceptables pour les syndicats du secteur de la livraison qui ont annoncé le dépôt d'une plainte contre l'entreprise.

Amazon est un des plus grands employeurs aux États-Unis (il compte 1,3 million d'employés dans le monde). Avec la flambée épidémique, son activité a fortement augmenté, tout comme les embauches. Et la crise économique pousse de nombreux salariés à ne pas jouer avec le feu, dans un pays où l'affiliation syndicale est toujours aussi mal perçue par les employeurs.



Tags : amazon

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook