Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Patrick Drahi cherche à rassurer les salariés et les marchés





Le 19 Novembre 2017, par

L'inquiétude est vive au sein d'Altice, qui a vu son cours de Bourse dévisser dangereusement depuis une quinzaine de jours. Patrick Drahi, le fondateur, est revenu aux manettes du groupe afin d'en redresser la barre.


Altice a plongé en Bourse : le cours de Bourse du groupe (coté à Amsterdam) a chuté de 45% en deux semaines, et malgré un rebond d'une dizaine de pourcents en début de semaine, elle plongeait de nouveau de 12% ce vendredi 17 novembre. Patrick Drahi, devenu président du conseil d'administration, a tenté de rassurer les investisseurs mais aussi les salariés de SFR, au travers d'une lettre expliquant la « véritable stabilité financière » d'Altice.

Le groupe de médias et de télécoms a commencé à boire la tasse après la publication des mauvais résultats de SFR. Depuis son acquisition par Altice, l'opérateur ne parvient pas à enrayer l'hémorragie d'abonnés, ce qui pèse sur les résultats du groupe… mais aussi sur la confiance accordée par les marchés à la maison-mère. Le modèle de croissance d'Altice est en effet basé sur l'endettement, qui atteignait 49,6 milliards d'euros en fin de troisième trimestre. Patrick Drahi rassure : la dette est « sécurisée à 85% à taux fixe et le premier remboursement majeur n'arrivera qu'en 2022 ».

De fait, même si les devaient remonter, ou si les agences revoyaient la notation de la dette d'Altice, « cela n'aurait strictement aucun impact pour l'entreprise dans les cinq prochaines années », explique le patron du groupe, qui martèle : « Nous sommes donc prêts, parfaitement équipés et plus que jamais déterminés dans cette période irrationnelle ». Ses objectifs pour les prochains mois est de stabiliser le niveau de la dette, mais aussi de faire des efforts afin de mieux traiter les clients de SFR.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : altice

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook