Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pénurie de composants : Stellantis suspend l'activité dans plusieurs usines





Le 1 Septembre 2021, par La rédaction

Comme l'ensemble du secteur automobile, Stellantis doit composer avec une pénurie de composants qui oblige le groupe à freiner, voire suspendre l'activité dans plusieurs usines.


Une pénurie de puces qui dure

Depuis plusieurs mois, l'industrie automobile ne parvient pas à redémarrer malgré une activité en hausse en raison de la levée des restrictions sanitaires. En plus de la pandémie, les constructeurs et la filière font face à une pénurie de composants électroniques qui dure. Les sous-traitants asiatiques ne parviennent pas à fournir la demande de plus en plus élevée. Stellantis fait partie de ces entreprises qui doivent suspendre l'activité dans leurs usines, faute de composants.

Ainsi, la production de l'usine Stellantis de Rennes-La Janais restera paralysée cette semaine, comme cela avait été le cas la semaine dernière. Et à Sochaux, une ligne est toujours suspendue, elle produit des SUV qui sont les véhicules les plus vendus par le groupe. Le site italien de SevelSud est lui aussi à l'arrêt alors que c'est la plus grande usine de fabrication d'utilitaires légers en Europe. De même, l'usine d'Eisenach, en Allemagne, ne fonctionnera pas les lundis et mardis.

Chômage technique chez Toyota

Les constructeurs automobiles dans leur ensemble avaient prévenu cet été que la pénurie de puces allait se poursuivre et que la situation durant la deuxième partie de l'année n'allait pas s'améliorer. Et cela semble bel et bien être le cas au vu des difficultés de Stellantis, mais aussi de Toyota qui a annoncé le chômage technique dans 14 usines dans le monde en septembre. La production du géant japonais va être réduite de 40%.

Carlos Tavares, le PDG de Stellantis, avait prévenu que le manque de visibilité allait se prolonger jusqu'à l'année prochaine. C'est probablement ce qui est en train de se passer, et cela tombe au plus mauvais moment car les constructeurs automobiles ont besoin de se relancer après une année 2020 exécrable, le tout dans un contexte de transition vers l'électrique.



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook