Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pepsico achète Sodastream et son système de création de sodas à domicile





Le 20 Août 2018, par

Sodastream International, connu dans le monde entier pour son système de gazéification d'eau, va entrer dans le giron de Pepsico. Le géant américain des sodas met la main sur une entreprise qui a su séduire de nombreux consommateurs.


Pepsico, à qui l'on doit bien sûr la fameuse boisson au cola Pepsi, a mis sur la table 3,2 milliards d'euros pour acquérir SodaStream. L'entreprise israélienne a mis au point un système de gazéification simple de bouteilles d'eau. La société propose en plus des sirops pour agrémenter ses bulles. Cette machine à sodas va représenter un investissement de 144 $ par action pour Pepsico, soit une prime de 32% par rapport au cours du titre pondéré des trente derniers jours. L'acquéreur va financer cette emplette sur sa trésorerie.

SodaStream en poche, le géant américain ajoute une nouvelle corde à son arc de produits plus diététiques et « santé ». Une stratégie délibérée de la présidente de Pepsico, Indra Nooyi, qui va quitter bientôt son poste. Son remplaçant, Ramon Laguarta, va néanmoins poursuivre dans cette voie des produits plus sains, moins sucrés. Selon le futur président, SodaStream est en mesure de compléter l'activité « eau » de l'entreprise, tout en accélérant sa capacité d'offrir des « boissons personnalisées à domicile ». 

SodaStream est désormais bien connu, mais le lancement de ce système en 2007 avait été entaché par une polémique : l'unité de production était en effet située dans une colonie occupée de Cisjordanie. Désormais installée à Rahat, l'usine emploie à part égale des salariés juifs et arabes, tandis que la paix est devenu une des stratégies de communication essentielles pour la société. Pepsico devrait poursuivre dans cette voie. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Pepsi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook