Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pétrole : prix plafonné pour la Russie, l’OPEP+ ne change rien





Le 5 Décembre 2022, par Paolo Garoscio

Deux décisions majeures ont été prises concernant le marché du pétrole mondial vendredi 2 décembre 2022 : un plafonnement du prix pour la production russe, et un statu quo concernant les quantités extraites par l’OPEP+. En Bourse, les premiers effets se sont rapidement faits sentir.


Le pétrole russe aura un prix plafonné

La nouvelle sanction contre la Russie prise par le G7 cible, cette fois, le pétrole russe : son prix est plafonné à 60 dollars le baril, dès lundi 5 décembre 2022. Une sanction qui risque de compliquer fortement la capacité d’exportation de Moscou. En effet, tout pétrole acheté au-dessus de ce montant ne pourra ni être transporté par des bateaux enregistrés dans les pays appliquant la mesure, ni inclure, au sein de la transaction, des banques, établissements de crédit ou assurances de ces mêmes pays.

Or, les pays du G7 ainsi que l’ensemble de l’Union européenne appliqueront cette nouvelle sanction… et il s’agit des pays où se trouvent les sièges des principaux armateurs, banques et assurances. La Russie, de son côté, a réagi déclarant qu’elle cherchera un moyen de contourner voire de faire annuler la décision. Et qu’elle ne vendra plus du pétrole qu’aux pays n’appliquant pas cette décision, même si cela conduira à une réduction de la quantité de brut exportée.

L’OPEP+ ne change pas sa production de brut

De son côté, l’Opep+, le Cartel de l’Or noir, a tenu sa réunion mensuelle à Vienne, le 2 décembre 2022 également. Une réunion attendue puisque plusieurs rumeurs prêtaient à l’organisation la volonté de changer les quotas de production de brut. Finalement, il n’en sera rien : l’OPEP+ a décidé de continuer de produire autant, afin de maintenir les prix élevés.

En effet, l’inquiétude concernant un ralentissement de la croissance mondiale en 2023 implique une inquiétude sur la demande mondiale de brut. En ne changeant pas la production, l’OPEP+ conserve la maîtrise de l’offre et de la demande, jusqu’à nouvel ordre. Et en Bourse, le prix du baril a grimpé de plus de 2,5% durant la séance du 5 décembre 2022.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook