Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Piégés par Temu : plainte européenne contre la plateforme





Le 17 Mai 2024, par Aurélien Delacroix

Plusieurs associations européennes de consommateurs ont déposé une plainte contre la plateforme chinoise de commerce en ligne Temu. Accusée de manipuler les internautes et de violer les réglementations européennes, Temu fait face à de sévères critiques sur son interface trompeuse et ses pratiques douteuses en matière de tarification.


Des pratiques trompeuses dénoncées par les associations

Depuis son arrivée en Europe, Temu a rapidement gagné en popularité, attirant plus de 75 millions d'utilisateurs mensuels grâce à ses prix attractifs. Cependant, cette croissance fulgurante s'accompagne de nombreuses plaintes de la part des consommateurs et des associations. En France, l'UFC-Que Choisir, membre de la fédération européenne des consommateurs (BEUC), a souligné les multiples infractions de la plateforme. Monique Goyens, directrice générale du BEUC, a déclaré que Temu est « truffé d'interfaces trompeuses - des dark patterns - pour inciter les consommateurs à dépenser plus sur la plateforme ».

Les associations de consommateurs ont identifié plusieurs pratiques problématiques sur Temu. Parmi celles-ci, les utilisateurs se voient proposer des versions plus chères d'un même produit après avoir cliqué dessus, et rencontrent de grandes difficultés lorsqu'ils tentent de clôturer leur compte. Ces pratiques sont contraires au règlement de l'UE sur les services numériques (DSA), qui impose des obligations strictes aux plateformes en ligne pour protéger les utilisateurs contre les contenus illégaux et assurer une transparence accrue.

En France, les consommateurs sont particulièrement vulnérables face à ces pratiques trompeuses. L'UFC-Que Choisir a relevé que Temu omet souvent de fournir des informations cruciales sur les vendeurs et les produits, ce qui empêche les consommateurs de vérifier la conformité des produits aux normes de sécurité européennes. Cette absence de transparence pose un risque important pour la sécurité des produits vendus sur la plateforme.

Le modèle économique de Temu sous surveillance

Le BEUC a également dénoncé le manque d'informations sur les systèmes de recommandation de Temu, qui utilise des algorithmes opaques pour proposer certains produits. Ces pratiques soulèvent des questions sur la protection des données des utilisateurs et la manipulation des préférences d'achat.

Des tests réalisés par l'association italienne de consommateurs Altroconsumo en octobre ont révélé que neuf des treize produits cosmétiques achetés sur Temu ne précisaient pas, ou seulement partiellement, la liste des ingrédients. En début d'année, la fédération allemande des organisations de consommateurs (VZBV) a accusé Temu d'afficher des avis trompeurs et des réductions de prix mensongères. Bien que certaines modifications aient été apportées par Temu en réponse à ces accusations, elles ne s'appliquent pour l'instant qu'au marché allemand.

Face à ces multiples infractions, le BEUC a appelé à une enquête approfondie des autorités européennes sur les pratiques de Temu. « Temu enfreint le règlement de l'UE sur les services numériques et doit maintenant faire l'objet d'une enquête de la part des autorités », a affirmé Monique Goyens. Cette plainte collective vise à renforcer la protection des consommateurs européens et à garantir que les plateformes de commerce en ligne respectent les normes établies.



Tags : e-commerce, temu

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook