Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pierre Gattaz fait un flop en librairie





Le 27 Avril 2016, par

Malgré de nombreux passages à la télévision, le dernier livre de Pierre Gattaz a fait un sacré four. Le Canard Enchaîné rapporte ce mercredi 27 avril que « La France de tous les possibles » s’est vendu à… 25 exemplaires seulement.


Pierre Gattaz fait un flop en librairie
Le livre dépeint l’enthousiasme et l’optimisme que le patron du Medef nourrit pour la France et son économie, sans oublier de tacler au passage les syndicats, qualifiés de « marchands de malheur » qui se contentent de l’immobilisme et empêchent le pays de bouger dans la bonne direction.

« La France de tous les possibles » est sorti le 25 mars, et pour l’occasion on a vu Pierre Gattaz sur tous les plateaux de télévision et derrière tous les micros pour promouvoir la sortie de son ouvrage. Un battage médiatique digne du dernier Goncourt, mais le flop est à la mesure de la couverture dans la presse.

Edistat a publié les statistiques de vente du livre : en deux semaines, seuls 25 exemplaires ont trouvé preneur. Autant dire qu le stock restant risque de finir au pilon. C’est donc une sévère déconvenue pour le patron des patrons, qui écrivait pourtant que la France est « la terre de tous les possibles ». Visiblement, la France veut pas pas de tous les aspirants écrivains…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : medef

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook