Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pierre Moscovici : la situation économique de la France s'améliore





Le 5 Mars 2018, par

Pierre Moscovici, le commissaire européen à l'Économie et aux Finances, a partagé une nouvelle qui satisfera le gouvernement : la France va en effet sortir du groupe des pays européens aux déséquilibres macro-économiques jugés excessifs.


« Même s'il reste en France de nombreux défis, nous notons une amélioration sur des paramètres importants », a déclaré Pierre Moscovici au quotidien Les Echos. La France rejoint donc l'Allemagne dans la catégorie 2, celle dite des pays à « déséquilibres ». Il existe quatre paliers : « sans déséquilibre », « avec déséquilibre » (celle dans laquelle se retrouve l'Allemagne et la France, donc), « avec déséquilibres excessifs » (celle où l'on retrouvait la France jusqu'à présent) et « déséquilibres excessifs requérant une action corrective ». La procédure de catégorie 2 est moins contraignante que celle des déséquilibres excessifs.

Pour le commissaire, « c'est clairement un signal du redressement de l'économie française. Celui-ci est pour une part conjoncturel. Mais il est aussi structurel. C'est le résultat des efforts engagés au cours du quinquennat précédent et de ceux qui sont en train d'être faits aujourd'hui ». Satisfecit donc pour l'exécutif emmené par Emmanuel Macron et Edouard Philippe, même si Pierre Moscovici n'oublie pas les efforts engagés par le précédent gouvernement. En revanche, « il est trop tôt pour crier victoire », prévient le commissaire. Même avec une croissance fixée à 2%, la France fait toujours face à deux défis.

Le premier, c'est la mise en place de réformes structurelles pour réduire une dette qui atteint 100% du PIB. Il est également impératif d'améliorer la balance commerciale du pays, ce qui passe par l'amélioration de la compétitivité des entreprises. Sans creuser les inégalités : « la Commission considère que les inégalités trop creusées sont un obstacle à une croissance soutenue et soutenable ». Un travail de funambule en quelque sorte.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : déficit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook