Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pirelli racheté par une entreprise chinoise





Le 23 Mars 2015, par

Pirelli passe sous pavillon chinois. Le célèbre fabricant italien de pneus négociait depuis trois ans, dans la plus grande discrétion, avec son partenaire ChemChina pour une acquisition en bonne et due forme.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Cet « accord de partenariat industriel à long terme » a été annoncé ce dimanche 22 mars, entre Camfin, la holding qui détient Pirelli, et CNRC, maison-mère de ChemChina. Au niveau capitalistique, l’affaire consiste à transformer la part de 26,2% de Pirelli détenue par Camfin en une nouvelle entreprise baptisée BidCo, dont le contrôle sera détenu par CNRC.

L’action du fabricant de pneus est au plus haut depuis la fin de la semaine dernière, une hausse attisée par les rumeurs d’acquisition. CNRC propose 15 euros par action Pirelli, un prix désormais inférieur à celui du marché. Des intérêts russes (Long Term Investments Luxembourg, un fonds d’investissement) entreront aussi au capital de l’entreprise d’ici la fin de l’été. BidCo lancera ensuite une opération publique d’achat sur les autres titres Pirelli, avec dans l’idée de sortir le groupe de Bourse.

C’est une nouvelle étape dans la longue histoire de Pirelli, une entreprise née en 1872 à Milan : elle produisait alors des pneus pour vélos. Le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 6 milliards d’euros l’an dernier, avec un résultat opérationnel de 838 millions d’euros — en hausse de 6,8%.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : pirelli

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook