Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Plan de relance : 3 milliards d’euros pour les PME





Le 14 Août 2020, par François Lapierre

Le plan de relance du gouvernement consacrera 3 milliards d’euros à l’aide aux PME, a annoncé Bruno Le Maire. Les petites et moyennes entreprises ont été fortement touchées par la crise sanitaire.


Une enveloppe pour les petites et moyennes entreprises

Sur les 100 milliards d’euros que le gouvernement va consacrer à la relance de l’économie française, 3 milliards se destineront aux petites et moyennes entreprises, « pour leur permettre de se développer », a expliqué le ministre de l’Économie dans un entretien à Sud-Ouest. Ce coup de pouce sera proposé sous la forme d’obligations convertibles ou de prêts participatifs, a ajouté Bruno Le Maire. « Beaucoup de PME étaient en bonne santé financière avant la crise et auront les ressources pour rembourser leurs prêts. Mais pour certaines, l’endettement est un sujet majeur que nous voulons prendre à bras-le-corps », explique-t-il.

Cette aide s’ajoute au fond de solidarité pour les TPE et les indépendants, mise en place au mois d’avril, qui permet de recevoir jusqu’à 1.500 euros. Et bien sûr, les PME peuvent faire appel au chômage partiel ainsi qu’aux reports de paiement des cotisations sociales et patronales. Dans certains cas, l’État peut même annuler purement et simplement les cotisations. Il y a également la possibilité de demander un prêt garanti par l’État. 

Incitation à la relocalisation

Cette nouvelle aide de 3 milliards va permettre à de nombreuses petites entreprises de tenir le choc au-delà de la rentrée, qui s’annonce déjà très difficile pour nombre d’entre elles. Bruno Le Maire indique aussi qu’un milliard d’euros sera utilisé pour financer des appels à projets pour les entreprises qui voudraient relocaliser des activités industrielles en France. « Relocaliser, c’est produire en France des produits qui sont indispensables à notre indépendance, je pense par exemple à des médicaments, des principes actifs de médicaments ou alors développer de nouvelles chaînes de valeur sur lesquelles nous avons toutes les compétences et tous les savoir-faire pour réussir », précise le ministre.

Le plan de relance aura une forte tonalité verte au vu de l’enveloppe consacrée à la transition écologique : 30 milliards d’euros, un peu moins d’un tiers donc. Cette somme vise à favoriser la décarbonation de l’économie, ainsi que la sobriété énergétique et les innovations vertes. Le plan de relance sera présenté le 25 août et intégré au sein du budget pour 2021.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook