Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Plan de relance commerciale à la SNCF





Le 8 Juin 2020, par François Lapierre

La SNCF veut faire revenir les clients dans ses trains. Les taux d'occupation étant encore faibles, l'entreprise met en place des mesures de relance commerciale.


4 milliards d'euros de manque à gagner

La SNCF fait partie des entreprises les plus impactées par la crise du coronavirus. Sachant que le transporteur avait déjà dû essuyer le mouvement social contre la réforme des retraites en fin d'année, le manque à gagner s'établit désormais à 4 milliards d'euros en y ajoutant les restrictions de déplacement liées à la pandémie. À date, pour les mois de juillet et d'août, le taux d'occupation des trains s'établit entre 15% et 18%. « Nous sommes loin des perspectives de remplissage de l'année précédente, où nous avions accueilli 20 millions de passagers sur juillet et août », explique le directeur marketing de SNCF Voyages, Jérôme Laffon, au Parisien. C'est la raison pour laquelle l'entreprise a mis sur pied un programme de relance commerciale : trois millions de billets à moins de 49 euros pour les TGV Inoui, OuiGo et les Intercités, sur toutes les destinations.

La SNCF a déjà vendu 100.000 billets à moins de 49 euros, ce qui représente entre le quart et le tiers de l'ensemble des billets mis en vente cet été, indique Jérôme Laffon. Mais ces promotions ne sont pas la seule mesure commerciale. Le groupe propose ainsi des rallonges aux titulaires des cartes de fidélité Liberté et Avantages qui devaient arriver à expiration entre le 17 mars, premier jour du confinement, et maintenant. La période de validité est prolongée jusqu'au 31 août 2020.

Bon de réduction

Les 4 millions de détenteurs d'une carte de fidélité bénéficient aussi d'un bon de réduction valable sur un prochain trajet : « la réduction est de 30% supplémentaires pour les cartes Avantages et de 40% supplémentaires pour Liberté », décrit le directeur marketing. De quoi pousser les voyageurs à prendre le train cet été, ce d'autant que les mesures sanitaires sont en place.

Du savon ou du gel hydroalcoolique est disponible dans les toilettes des trains, le masque est obligatoire pour les passagers, et « l'air des trains est filtré toutes les trois minutes et renouvelé toutes les neuf minutes ». En revanche, la mesure de distanciation physique qui limitait les ventes à un siège sur deux est terminée. La SNCF promet également le retour des voitures bar, ainsi que du service Junior & Compagnie de prise en charge des enfants de 6 ans et plus, au lieu des 4 ans et plus habituels.



Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook