Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Plan de restructuration d’ampleur pour Ford en Europe





Le 10 Janvier 2019, par

L’activité de Ford va se réduire fortement en Europe. Le constructeur automobile américain a annoncé un plan de restructuration d’ampleur pour le vieux continent.


Après la fermeture annoncée de l’usine de boîtes de vitesse de Blanquefort, en Gironde, Ford a dévoilé son intention pour poursuivre la « transformation » du groupe en Europe. Cela passe par la sortie du segment multivans, la restructuration des opérations en Russie, ainsi que le regroupement des sièges de Ford UK et Ford Credit sur un seul site. L’objectif est d’atteindre une marge opérationnelle de 6%, alors que ses activités sont déficitaires. Ce plan est synonyme de milliers de suppressions de postes en Europe, alors que les effectifs européens du constructeur américain sont de 53 000 personnes.

Ford n’a pas voulu préciser l’ampleur du plan de restructuration en matière d’emplois. L’entreprise doit engager des négociations avec les syndicats ; quoi qu’il en soit, une coupe claire est prévue. Le constructeur a par ailleurs ajouté que des fermetures de sites pourraient également être décidées. Ford entend réduire les coûts du travail via des départs volontaires de salariés, mais en filigrane on comprend que des licenciements ne sont pas exclus. 

Ford Europe accusait une perte opérationnelle de 245 millions d’euros au troisième trimestre 2018. La marge était elle aussi négative de 3,3%. Une situation difficile pour la société, qui subit la pression des marchés alors que son concurrent General Motors a cédé les marques Opel et Vauxhall au groupe PSA l’an dernier. Avec d’ailleurs un certain succès pour le constructeur français… et pour GM, dont les profits ont augmenté. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Ford

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook