Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Plus de 115 milliards d’euros de prêts garantis par l’État





Le 20 Août 2020, par La rédaction

Parmi les dispositifs mis en place par le gouvernement pour soutenir l’économie durant le confinement, le prêt garanti par l’État (PGE) continue d’être octroyé par les banques.


Plus de 500.000 entreprises bénéficiaires

Le prêt garanti par l’État permet à une entreprise d’obtenir un prêt d’une banque dont 70 à 90% du montant est garanti par les pouvoirs publics. Les établissements prêteurs sont ainsi assurés de récupérer une grande partie du prêt même si l’entreprise bénéficiaire fait faillite ou ne parvient pas à rembourser la somme. Un dispositif mis en place au début du confinement et qui rencontre un grand intérêt : « le dispositif a été bien compris et il est réparti dans l'économie », a expliqué sur BFM Business Maya Atig, la directrice générale de la Fédération bancaire française (FBF).

La responsable de la FBF a dévoilé le bilan à l’heure actuelle du dispositif. Ce sont 560.196 entreprises qui ont bénéficié d’un PGE. Le montant total des prêts s’établit à 115,5 milliards d’euros. Le milieu bancaire avait estimé le montant global final entre 120 et 130 milliards d’euros : « On va atterrir à peu près au montant qu'on estimait », indique-t-elle.

90% de TPE

Le profil des entreprises ayant bénéficié d’un PGE est très varié, décrit la directrice de la FBF. Ce sont en grande majorité les très petites entreprises qui sont les principales bénéficiaires : 90% en ont profité, avec un montant moyen de 180.000 euros. De l’argent qui sera indispensable pour tenir le choc jusqu’à la reprise économique.

Les banques ne se sont pas contentées d’octroyer des prêts garantis par l’État. Elles ont également accordé des moratoires sur les prêts standards que les entreprises ont obtenus avant la crise sanitaire et dont les remboursements auraient pu grever leur trésorerie en temps de confinement : « C'est un soutien de trésorerie qui a permis aux entreprises de ne pas décaisser environ 20 milliards d'euros depuis 6 mois », explique Maya Atig.



Tags : Banques

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook