Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Plus de 400.000 emplois créés au troisième trimestre





Le 9 Décembre 2020, par La rédaction

L'emploi salarié a repris des couleurs au troisième trimestre, a relevé l'Insee qui a enregistré plus de 400.000 créations nettes d'emplois. Mais ces chiffres doivent être pris avec précaution.


Bond spectaculaire après un premier semestre catastrophique

Entre fin juin et fin septembre, l'emploi salarié a connu un bond spectaculaire : on compte en effet 401.100 créations nettes d'emplois, selon le bilan trimestriel de l'Insee. Cela représente une progression de 1,6%. Cette hausse significative est intervenue à un moment particulier, celui du premier déconfinement qui est intervenu début mai. Le produit intérieur brut a littéralement bondi au troisième trimestre (+18,7%), ce qui explique en bonne partie la bonne santé des créations d'emplois. La différence est saisissante par rapport au premier semestre où la création nette d'emplois avait reculé de 2,7%. Sur les six premiers mois de l'année, 697.100 emplois ont été détruits.

De nombreux secteurs d'activité ont bénéficié du regain du troisième trimestre, dans la construction (+1,3%), la restauration et l'hébergement (+5,2%), les services aux ménages (+3,4%), ou encore dans l'emploi intérimaire (+22,8%, après une hausse de 22,9% au deuxième trimestre). L'emploi salarié hors intérim affiche une hausse de 1,1%.

L'ombre du reconfinement

Mais ces bons résultats ne devraient pas se poursuivre au dernier trimestre. Le gouvernement a dû mettre en place un nouveau confinement qui a couru tout au long du mois de novembre. Les mesures de restriction ont été moins fortes, mais cela ne suffira pas à maintenir un bon niveau de création d'emplois, ce d'autant que le déconfinement sera progressif. Certains secteurs d'activité, comme la restauration et les cafés, ne pourront rouvrir qu'à partir du 20 janvier.

Le PIB au dernier trimestre devrait se contracter de 4,5%, selon l'Insee. Pas de quoi être optimiste pour le marché du travail. Et les mois qui suivent vont être marqués par des plans sociaux déjà annoncés par de grandes entreprises, et par les faillites malheureusement attendues en raison de la fin des mesures de soutien à l'économie. Même si la croissance est au rendez-vous en 2021, cela ne suffira sans doute pas pour retrouver le niveau d'activité nécessaire pour compenser les pertes d'emplois enregistrées cette année.



Tags : emploi

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook