Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Polémique autour de la hausse des prix de l’électricité





Le 30 Mai 2019, par

C’est ce samedi 1er juin que les prix des tarifs réglementés de l’électricité vont augmenter, et fortement : +5,9%. Une surchauffe qui provoque une passe d’armes entre EDF et le gouvernement.


Le gouvernement a repoussé l’échéance autant qu’il a pu, mais la proposition de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) faite en début d’année doit maintenant être appliquée après le délai de trois mois réglementaire. Les abonnés aux tarifs réglementés de l’électricité subiront donc une hausse de leurs factures de 5,9% à compter du 1er juin. Une perspective peu réjouissante pour les ménages, c’est certain, mais également pour l’exécutif qui voulait éviter de souffler sur les braises du mouvement des « gilets jaunes » : le déclencheur de la crise, à l’automne dernier, a été la hausse des prix des carburants.

Cette augmentation a provoqué une passe d’armes entre d’une part Jean-Bernard Lévy, le PDG d’EDF et Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France, et d’autre part François de Rugy, le ministre de la Transition écologique. Au micro d’Europe 1, Jean-Bernard Lévy a martelé que le poids des taxes était très lourd sur le prix de l’électricité : « il faudrait peut-être réfléchir à moins taxer l’électricité puisqu’elle n’émet pas de CO2 ». Xavier Bertrand a accusé l’État de s’en mettre « plein les poches ».

Piqué au vif par ces remarques, François de Rugy a rétorqué que « tous les ans, la Cour des comptes dénonce le fait qu'à EDF il y a une ristourne de 90% sur le prix de l'électricité pour les salariés ». Le PDG d’EDF pourrait « changer ça », selon le ministre. « Les coûts de production ont dérivé depuis des années et des années pour des raisons qui sont bien connues. Les coûts salariaux d'EDF sont plus élevés que ceux des autres entreprises de l'énergie », a-t-il précisé. C’est pas en « rejetant la faute sur les taxes » que la situation va s’améliorer à EDF, a-t-il conclu. La polémique n’est pas prête de s’éteindre.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook