Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pour Mark Zuckerberg, Facebook est en « état de guerre »





Le 20 Novembre 2018, par

L’ambiance n’est pas au beau fixe chez Facebook. Le réseau social est au cœur de plusieurs scandales ces derniers mois, et des enquêtes de la presse américaine jettent une lumière crue sur les agissements de la direction du groupe, Mark Zuckerberg en tête.


Facebook est en « état de guerre », selon le mot prêté à Mark Zuckerberg par le Wall Street Journal. Il faut dire que ces dernières semaines ont été éprouvantes pour le fondateur et patron de l’entreprise. Du scandale Cambridge Analytica, aux fuites de données suite à l’exploitation d’une faille de sécurité, en passant par des accusations d’ingérence russe dans la vie politique américaine, Facebook essuie actuellement de nombreuses difficultés qui menacent tout simplement son avenir. Les observateurs reprochent à Facebook, entre autres, de ne pas prendre suffisamment rapidement les actions qui s’imposent.

Mark Zuckerberg a donc décidé de reprendre fermement les rênes du groupe qu’il a fondé. Plusieurs décisions récents, comme le bannissement du complotiste d’extrême-droite Alex Jones, ont ainsi été validées directement par le patron de 34 ans. Contournant de ce fait sa numéro 2, Sheryl Sandberg, et provoquent des frictions avec le reste de la direction. Une réorganisation a d’ailleurs été décidée cet été pour répondre plus efficacement aux crises.

La prochaine étape pour Facebook est de redorer son image de marque auprès d’utilisateurs déboussolés par toutes ces révélations. Sheryl Sandberg, responsable des opérations et de la communication, serait aujourd’hui sur un siège éjectable. Zuckerberg la tiendrait directement responsable pour le scandale Cambridge Analytica, qui a pu peser sur les résultats de l’élection présidentielle américaine.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Facebook

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook