Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pour l'OMC, Airbus a bien bénéficié d'aides illégales de Bruxelles





Le 16 Mai 2018, par

C'est une épée de Damoclès qui tourne au-dessus de Boeing et d'Airbus depuis une quinzaine d'années. Les deux avionneurs s'accusent mutuellement de bénéficier de subventions des États-Unis d'une part, et de l'Union européenne de l'autre.


Le juge de paix dans les deux cas, c'est l'Organisation mondiale du commerce. Et la décision finale rendue ce mardi 15 mai suite à un appel d'Airbus ne va pas dans le sens du constructeur européen. Ce dernier a bel et bien bénéficié de subventions illégales versées par Bruxelles pour les programmes A350 et A380. Une aide au détriment de Boeing et aux salariés de l'entreprise américaine, estime le gendarme du commerce. Washington a immédiatement menacé de sanctions l'Union européenne, en avançant des sommes qui pourraient monter jusqu'à plusieurs milliards de dollars par an…

Les sanctions doivent néanmoins être validées par l'OMC. Bruxelles a également réagi, en assurant que des mesures allaient être prises afin de respecter le jugement de l'OMC. L'Union, tout comme Airbus, minimisent aussi les aides ; l'avionneur européen indique que les ajustements pour ses deux avions sont « mineurs ». L'entreprise renvoie surtout à la décision de l'OMC touchant cette fois aux aides d'État indirectes versées par Washington à Boeing : le constructeur américain a bénéficié de commandes « colossales » selon Airbus de l'US Air Force.

L'Organisation mondiale du commerce rendra sa décision sur ce dossier dans l'année. Si elle devait aller dans le sens d'Airbus, le constructeur espère que cela permettra de négocier un accord avec son rival américain : c'est « la seule véritable solution au différend qui oppose les deux entreprises depuis 15 ans ». Boeing avait porté plainte contre Airbus devant l'OMC en 2004.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Airbus, Boeing

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook