Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pour la France, l'impact économique de la guerre en Ukraine sera moins important qu'ailleurs





Le 14 Mars 2022, par François Lapierre

L'économie française va encaisser les conséquences de la guerre en Ukraine et le contrecoup des sanctions imposées à la Russie. Toutefois, elle devrait être moins affectée qu'ailleurs en Europe, selon la Banque de France.


Le nucléaire à la rescousse

La France sera « un peu moins affectée » par la crise ukrainienne que d'autres pays européens, a expliqué François Villeroy de Galhau au micro de France Inter. Le gouverneur de la Banque de France a expliqué que l'Hexagone était moins dépendant du gaz russe, tout comme aux énergies fossiles. Le parc nucléaire français représente en effet une part importante de la production d'énergie, réduisant l'exposition de l'économie aux hydrocarbures importées de l'étranger.

François Villeroy de Galhau a également assuré qu'il n'était pas prévu de récession en France, y compris dans le scénario le plus extrême publié par la Banque centrale européenne, qui prévoit un recul de 2 points du produit intérieur brut en cumulé d'ici 2024. Le gouverneur rappelle aussi que ce scénario présentait beaucoup d'incertitudes. Dans ces conditions, la prudence s'impose.

Défaut de paiement

La BCE a réduit ses prévisions de croissance 2022 pour la zone euro, à la baisse : selon l'hypothèse moyenne, cette baisse sera de 0,5 point par rapport aux précédentes estimations, soit 3,7%. Loin des 5,2% enregistrés en 2021 par l'ensemble des pays ayant l'euro comme monnaie. Mais bien sûr, c'est la Russie qui va le plus perdre dans cette crise en raison des sanctions imposées par les pays occidentaux.

L'agence de notation Fitch a ainsi annoncé la rétrogradation de la note de la dette souveraine de la Russie, qui va passer de B à C. Un défaut du pays est « imminent », selon l'agence. De même, le FMI estime qu'un défaut de paiement de la Russie n'était plus un événement improbable : le rouble est tombé à ses plus bas niveaux, le pouvoir d'achat a fondu, l'inflation est galopante.



Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook