Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pour le patron de PSA, la mobilité propre va coûter plus cher





Le 29 Septembre 2018, par

Les voitures électriques, la conduite écolo, la mobilité propre, c'est « comme la nourriture bio, c'est plus cher », a expliqué Carlos Tavares, le patron du groupe PSA au micro de France Inter.


Le dirigeant du groupe automobile français explique qu'il est « normal et souhaitable » que les normes contre la pollution soient renforcées. Il l'assume, il faut avancer vers la « mobilité totalement propre ». Le Parlement européen doit statuer, le 3 octobre, sur les normes de CO2 à l'horizon 2030. Un durcissement est à attendre. « Les gouvernements ont pris la décision scientifique de demander aux constructeurs d'aller vers l'électrique. Cette instruction est très claire, elle est visible dans les objectifs de C02 qui nous sont imposés par l'Union européenne », a déclaré Carlos Tavares.

Mais le patron de PSA s'inquiète de la vitesse à laquelle il faut que l'industrie automobile européenne doit s'adapter : « La mutation qui nous est proposée est une mutation lourde de conséquences ». Et il se demande si les citoyens automobilistes sont prêts à suivre cette révolution : « En tant que citoyens, soit nous acceptons de payer la mobilité propre plus cher, soit nous mettons l'industrie automobile européenne en difficulté », a-t-il indiqué.

L'autre sujet qui inquiète Carlos Taraves concerne la « matière première » des véhicules électriques à savoir : la batterie. Le composant représente 40% du coût d'une voiture électrique et il est aujourd'hui « un monopole asiatique des Coréens, des Chinois et des Japonais ». PSA se dit en faveur de la création d'un « champion européen de la batterie » afin de rééquilibrer la situation des fournisseurs. Il ajoute dans la foulée que cela fait « dix ans » que cela aurait dû être lancé.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook